Pages

dimanche 31 janvier 2010

Québec City: A Severe Snowstorm / Québec : une tempête de neige majeure

Québec City: A Severe Snowstorm

March 3, 2008. Hélène is scheduled for a major surgery in Québec University Hospital at 07h00. The problem is, we are in Charlevoix 90 km away and a major snowstorm is brewing. We hit the road around 05h30 and arrived around 06h45 under heavy snow and "sporty" driving conditions. This means that we made 80 kph on average... in the left lane. No way we were to miss this surgery: after all, Hélène was receiving a cochlear implant and surgery was made by Dr. Ferron, one of the top specialists in the world in this field.

One hour after our arrival, they began to close the roads leading to or going out of Québec City. Two hours later, Québec City was a closed city. All roads closed. Trains, ferries stopped. No way to get in, no way to get out except on skidoos. While Hélène was in surgery, I went out of the hospital and walked not on sidewalks (unusable) but in the streets, and took some shots. I could have done major post-processing here, but then the pictures would not convey the feeling of closeness in this snowstorm. It snowed relentlessly for the whole day and the whole night, leaving more than 50 cm of snow.

I did not make it back to Charlevoix that night and slept in the hospital. One important fact: in spite of the conditions, almost all personnel was present. This is one heck of a good hospital.

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

••••••••••••••••••••••••••••

Québec : une tempête de neige majeure

3 mars 2008. Hélène doit subir ce matin-là une importante opération à l'hôpital universitaire de Québec à 07h00. Petit problème : nous sommes dans Charlevoix à 90 km de là et une tempête de neige majeure menace. Nous avons pris la route autour de 05h30 et sommes arrivés à temps à l'hôpital, autour de 06h45 en fait, alors qu'ils neigeait à ne rien voir. Des conditions de conduite « sportives »... Nous avons maintenu une moyenne d'environ 80 km/h... dans l'allée de gauche. Il n'était pas question de rater ce rendez-vous. Après tout, Hélène recevait un implant cochléaire et le chirurgien était le Dr Ferron, un des meilleuers spécialistes mondiaux dans le domaine.

Une heure après notre arrivée, les autorités ont commencé à fermer les routes allant à ou venant de Québec. Deux heures plus tard, Québec était une ville fermée. Toutes les routes étaient interdites, le train ne circulait plus, les traversiers non plus. Il n'y avait aucun moyen d'entrer ou de sortir de Québec sauf en motoneige. Pendant qu'Hélène était en salle d'opération, je suis sorti dehors et me suis promené non pas sur les trottoirs (impraticables), mais dans les rues, et j'ai pris un tas de photos. J'aurais pu faire subir un post-traitemenet majeur à ces photos, mais on aurait alors perdu cette impression d'isolement provoquée par cette tempête. Il a neigé fortement sans arrêt toute la journée et toute la nuit, laissant au sol plus de 50 cm de neige.0

Je ne suis bien sûr pas retourné dans Charlevoix ce soir-là et j'ai couché à l'hôpital. Fait important à souligner : en dépit des conditions, pratiquement tout le personnel était sur place. Voilà ce que j'appelle un véritable hôpital !

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

Waiting For The Green Light / En attendant le feu vert


Wanna Walk On The Sidewalk? / Une petite marche sur le trottoir ?


The Hospital / L'hôpital

17 commentaires:

  1. *** Coucou Roger ! :o) ***

    Ces photos nous donnent une idée de ce que pouvait être cette grosse tempête !!!!! Heureusement pour Hélène tout le personnel de l'hôpital était là et bien là pour les malades... ouf !
    C'est incroyable toute cette neige !

    Merci et bon dimanche à toi et aux tiens Roger ! :o)

    RépondreEffacer
  2. hmmm.....like being encapsulated in white cotton candy!

    RépondreEffacer
  3. Impressionnant, je n'en reviens pas de toute cette neige
    Conduire par ce temps devient casse-cou et périlleux, faut quand même être bien habitué !

    RépondreEffacer
  4. Et bien je n'y vois pas grand chose mais j'adore ces photos. Je n'ai jamais vu autant de blanc.
    Incroyable. MAIS vrai!!!

    RépondreEffacer
  5. Hello Roger!
    OMG, that was a big snow storm! But i am happy, even with that, you got at the hospital in time and Helen is feeling good!

    These photos broth chills to my bones :-)

    Magda

    RépondreEffacer
  6. ROGER tu arrives toujours si tard le travail est fait et pour les buches trop grandes j'ai de quoi pour la couper mais merci pour ton service HIHIHI que je te paye le trajet mais je rêve encore. Je te payerai un petit verre ou bien une bierre mais rien de plus. Faut pas!!!!REVER bisou

    RépondreEffacer
  7. Wow...Incroyable !!!Ces images sont impressionnantes.... Cela ne doit pas être commode tous les jours avec des temps pareils !

    RépondreEffacer
  8. @Nancy : cet hiver-là fut exceptionnel, avec près de 10 m de neiges tombée durant l'hiver. Des tempêtes qui ferment tout, c'est rare. Une fois pour trois ou quatre hivers peut-être, max. Nous avons l'équipement pour faire face à ça.

    @Jenean: White cotton candy you say? This was in fact a true blizzard, that's why all roads were closed. When I went out, it did not feel like cotton candy at all! :-)

    @Phil : il faut comprendre, ici conduire en hiver devient une seconde nature. Pneus à neige/glace obligatoires sur tout le territoire. Il m'arrive régulièrement de faire 500 km ou plus sous une chute de neige de 30 cm. Chose certaine, ça tient éveillé. Une main sur le volant, conduire légère toute en douceur, pas de gestes brusques... Un bon véhicule s'arrête en ligne droite là-dedans. Il faut être un peu incompétent pour prendre le champ je pense.

    @France : plus blanc que blanc, un vrai détersif !

    @Flo : comment ça pas de barbe ?

    RépondreEffacer
  9. Hello Magda! Yep, a good one I would say... and now Hélène hears once again! A professional pianist, she became deaf before our marriage, at the age of 18. So young, such a wonderful musician. And now she plays once again on our beautiful baby grand. You should hear my lady playing Chopin... it brings tears to the eyes of many!

    @France : Le travail est terminé ? Ce que j'en disais, c'était pour rendre service... :-)

    @Pierre de Lune : Nous sommes habitués, tu sais. Les journées où ne sortons pas à cause de la température se comptent sur les doigts de la main... sur dix ans !

    RG

    RépondreEffacer
  10. J'imagine bien !!!
    Vous êtes davantage habitués à ce genre d'intempéries et complètement prêts à les affronter...
    Même si je suis issue d'une région qui avait pour habitude d'être enneigée comme il se devait à chaque hiver, force est de constater qu'aujourd'hui, la panique est très vite d'actualité dès que 3 flocons tombent sur notre pays au point de voir presque la vie se mettre en sourdine...
    C'est pourquoi tes images ne peuvent être qu'impressionnantes dans la réalité même des faits...

    RépondreEffacer
  11. I saw this in movies only! Had you taken all the snow in the world?

    RépondreEffacer
  12. @Pierre de Lune : :-)

    @Marius : Ha ha ha... business as usual, my friend, business as usual! That winter, the ski resort in Charlevoix received more than 10 meters of snow. One learns how to cope.

    RépondreEffacer
  13. 50 cm in one night? well we'll try to be topped. We are close off this winter, as close as the past 30 years. I am glad that everything went well at the hospital as well, because that's the main thing.


    ,-) Isabella

    RépondreEffacer
  14. J'aime beaucoup ce genre de photo ! Je l'avais déjà dit sur "une journée comme les autres", un de tes billets précédents.
    Vu cette histoire que tu nous livre pour ce billet, je l'aurais bien appelé " une journée comme les autres 2 " :^)
    Bises à Hélène!

    RépondreEffacer
  15. ...tu nous livreS... Pardon, j'avais oublié le 'z' ! :^)

    RépondreEffacer
  16. @Isabella: the worst I've ever heard of was a couple of years ago, when the town of Sarnia in Southern Ontario received twice one meter of snow in the same week. One may say that they did not know what to do with the white stuff...

    You know, for experienced snow and ice driver, this comes as a second nature and it takes a lot to stop you. A lot!

    @Gildan : Ouais, une journée comme les autres - 2 j'aime bien. Dans le fond, celle-là n'était pas très ordinaire et tu aurais rigolé si tu avais été dans la voiture pour aller à Québec. Rien ne m'aurait arrêté, ça tu peux en être certain. Rien. J'avais déjà pardonné pour le « s ». :-)))

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)