Pages

lundi 23 février 2015

L'extrême droite américaine, aveugle, raciste et ignorante / The American Extreme Right, Blind, Racist And Ignorant

L'extrême droite américaine, aveugle, raciste et ignorante

Pour nous, citoyens d'autre pays évolués, la droite américaine, c'est l'extrême droite. Et le Tea Party américain, c'est l'extrême extrême droite. Ils sont aussi habités par la bondieuserie et la haine de tout système politique qui n'est pas le leur, instantanément qualifié de socialiste ou de communiste.

J'avais beaucoup de correspondants américains sur facebook (face de bouc pour les intimes). Comme athée, je n'étais pas nécessairement le bienvenu : il y a même des correspondantes qui priaient pour moi pour que je devienne « born-again christian », cette farce ! Comme partisan du président Obama, j'étais devenu un pourri qui s'est même fait qualifier de « f***ing hypocrite » par un valeureux croyant ignare.

Croyants ? Oui mais… principalement protestants et remplis de mépris pour les catholiques. Pire encore avec les athées. Voyez ma position dans cette soupe-là ?

Voilà pourquoi j'ai détruit mon compte facebook avant de le recréer. L'opération a supprimé tous mes commentaires sur toutes les autres pages facebook, bonne nouvelle, et j'ai recréé une nouvelle liste d'amis facebook beaucoup plus courte, éliminant 95 pour cent de mes contacts américains ainsi que leurs constantes références à Dieu et Jésus, et leur racisme à peine voilé.

La droite américaine hait le président Obama à un point tel que c'en est indécent. Ils vont toujours le nier, mais la raison principale est évidente : ils sont profondément racistes et le président Obama est afro-américain. Il n'aime pas les États-Unis, c'est un musulman, il lutte contre Dieu, il n'est pas encore descendu de l'arbre (sic), ou parfois carrément c'est un singe (sic). Honte à l'extrême droite, ce cancer qui ronge le midwest et une bonne partie du sud des États-Unis.

Et si vous êtes Français ou de langue française, alors vous êtes au-dessous de tout, même et surtout lorsque vous écrivez leur langue mieux qu'eux !

Les États-Unis sont le pays parfait, les autres, incluant le Canada et la France, sont des pays socialistes (?) ou communistes (?) où tout le monde vit au crochet de l'État.Une telle ignorance est stupéfiante.

Vous verrez dans mon prochain message le sens réel des deux images ci-dessous.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The American Extreme Right, Blind, Racist And Ignorant

For us, citizens of other western countries, the American right is the extreme right. And the American Tea Party, it's the extreme extreme right. And they're all possessed by a religious bigotry we cam"t understand. Add to this a hate of any political system that's not theirs, immediately qualified as socialist of communist, words they don't know the meaning of.

I had a lot of American correspondents on facebook. The fact that I was an atheist was not well received by some: can you imagine that some of my correspondents pray for me, so I will see the light and become a "born-again christian"? Good luck there… As an admirer of President Obama, I've been insulted by some of them. I was even called a "f***ing hypocrite" by a good God-loving ignoramus.

Believers? Yes but… mainly protestants and full of hate towards the Catholic church. And it's worse towards the atheists. You see my problem, right?

This is why I deleted my facebook account and created a new one. This operation deleted all my comments on all pages along with all my photos, and that's good news. And I created a new list of friends, getting rid of 95 per cent of my American followers, their constant references to Jesus and their racism.

The American right, including the extreme right of course, hates President Obama to such an extent that it is shocking. The main reason is obvious: they're ingrained racists et President Obama is Afro-American. There you are: he doesn't love the US, he's a Muslim, he doesn't believe in God, he's still in a tree (sic), or sometimes some will even say that he's a monkey (sic). Shame to the extreme right, this cancer that spreads in all the Midwest and a good part of the South of the United States.

And of course, if you're French or French-speaking, you're nothing, even if you write their own language better than they do.

The US is the perfect country, all others including Canada and France are either socialist (?) or communist (?), where everybody lives with money given by the State while doing next to nothing. Their ignorance is stupendous.

You will see in my next post the true meaning of the two images below.

par9

par10

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

L'extrême droite américaine / American Extreme Right

Le frelon québécois / The Hornet From Quebec

mercredi 18 février 2015

Myrtle Beach et Québec Gold / Myrtle Beach And Québec Gold

Myrtle Beach et Québec Gold

Pour ceux d'entre vous qui ne savent pas, le Québec Gold est une des meilleures variétés de marijuana au monde, un trophée dont il n'y a pas lieu d'être particulièrement fier.

On pourrait jurer que j'avais fumé quelque chose avant de faire cette chose-là, mais non. Tout juste deux coupes de chinon Clos de la Dioptrie de Charles Joguet, rien de plus.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Myrtle Beach And Québec Gold

For those of you who do not know, Québec Gold is one of the very best strains of marijuana in the world. I'm not specially proud of that.

Well, one could think that I was under the influence when I did that one. I swear I had taken no illicit drug. Maybe a couple of glasses of chinon Clos de la Dioterie from Charles Joguet, nothing more.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Myrtle Beach, un monde étrange / Myrtle Beach, A Strange World

dimanche 15 février 2015

Photographie ou peinture ? / Photograph Or Painting?

Photographie ou peinture ?

… ou la photo est-elle réellement un art ?

Il y a place, il y aura toujours place, pour la « photographie de témoignage » : Reportages, sports, nature, oiseaux, insectes, il s'agit là de photos qui ne laissent que peu de place aux modifications en post-traitement par le photographe. Elles se doivent de refléter la réalité le mieux possible. Peut-on qualifier d'artiste le photographe pour avoir choisi le bon angle, le bon moment, le bon cadrage, l'équipement approprié ? À mon avis non. La beauté du résultat existait déjà, elle n'aura été que captée et reproduite en fin de compte. L'élément créativité est très limité, même dans la photo de sport où les réflexes du photographe lui permettent de capter un instant magique. C'est pourquoi le photographe moderne peut produire des dizaines de photos chaque jour, excellentes, même très belles parfois.

Une mise en garde :Un bon nombre de photographes débordent largement les limites dont je parle plus haut et créent de véritables oeuvres d'art, de par leur utilisation de la lumière, des textures, et cetera. Cela est certain. Mais déjà là, le photographe ne reproduit plus fidèlement son sujet. Nous y reviendrons plus tard.

Pour l'oeuvre ci-dessous, j'ai utilisé comme point de départ une photo prise lors de la visite du hall d'entrée du Palais des congrès à Montréal. Quelqu'un qui connaît les lieux s'y reconnaîtra probablement. Mais pour le reste… j'y suis allé à fond. avec la plume et la tablette graphiques.

… Et j'ai appliqué des couleurs si vives, si éclatantes, si liquides qu'elles ont glissé sur le plancher. Où donc ai-je mis ma pancarte « Attention ! Peinture fraîche » ?

À regarder à tout prix en format plein écran. Maintenant, dites-moi ce que vous pensez de tout ça ! :-)

Mise à jour : Je suis vidé

Cela arrive quand je vais nettement au-delà de ce que je peux normalement faire. Ce qui reste après, c'est un sentiment de vide total, la certitude de ne plus pouvoir aller au-delà de mes limites. Ce n'est pas une impression agréable.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Photograph Or Painting?

… Or Is Photography Really An Art?

There will always be a place for what I would call "witness photography": news, sports, nature, birds, insects, this is the kind of photography where the photographer must usually recreate what he sees, and should not make a heavy use of post-processing. Can we say that the photographer is an artist for having chosen the right angle, the right framing, the right moment, the right equipment?w I don't think so. What he shows us already existed, and the photographer only catches it. Creativity is quite limited in those cases. This is why the modern photographer can create dozens of good photographs a day, perhaps even one or two outstanding ones each week.

A Word Of Caution: A good number of photographers go largely beyond the limits I'm talking here and create real art, through the use of light, textures, et cetera. This goes without saying. But then then photographer modifies what he sees, it can't be otherwise. We will come back to this later.

For this particular image, my starting point was a photograph I took two weeks ago when I visited the Palais des congrès (its hall in fact) in downtown Montréal. Someone who knows the place will most probably recognise it. But the real fun began after that when I worked on it with the graphic pen and the WACOM graphic tablet and modified it heavily, creating a whole new image.

And I applied colours so vivid and so liquid that they ended up on the wet floor. Put up the sign "Caution: Wet Paint"!

You must absolutely look at this image in fullscreen mode. It is an absolute must. I will print this thing in a 16x24 format, frame it at put it on the wall for my personal pleasure.

I didn't know I could create this kind of image. It took me three, almost four days. Now it's your turn: tell me what you think. You have the right to hate it I guess.

Update: I'm Totally Drained

That's what happens when I go clearly beyond what I can usually do. What's left is a feeling of absolute emptiness, the certainty that I will not be able to reach that level again. It's not a pleasant feeling.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Couleurs liquides / Liquid Colours

jeudi 12 février 2015

Art : rôle de la couleur / Art: Colour Influence

Art : rôle de la couleur

La couleur permet de modifier presque à volonté l'impression créée par une oeuvre. Les couleurs que j'ai choisies ici l'ont été avec soin, de même que leur intensité et les contrastes. Voyez comment l'impression générale laissée est modifiée du tout au tout par rapport à l'oeuvre du message précédent.

Art ou non ?

J'ai actuellement d'interminables discussions avec James et Stephanie sur facebook à propos de la définition de la notion d'art. J'y reviendrai - souvent ! Je précise pour le moment que tout n'est pas art, que les notions d'art et de beauté ne sont pas équivalentes. L'art comporte nécessairement un volet créativité important, doit toucher non seulement les sens, mais aussi l'esprit d'une manière ou d'une autre.

La photographie pose un problème majeur : photographier un objet d'art, ou une scène de nature magnifique, peut donner de magnifiques résultats sans pour autant être de l'art. Le photographe peut être un excellent artisan sans être un artiste, et un nombre incalculable de photos sont très belles sans être des oeuvres d'art d'aucune façon. Je produis souvent de belles photos qui sont l'oeuvre d'un excellent artisan mais ne sont nullement des oeuvres d'art.

L'image du message précédent, de même que la variante que je présente aujourd'hui, est dans une toute autre catégorie.

Je vous reviens dans le prochain message pour expliquer davantage ma pensée.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Art: Colour Influence

Colour allows you to modify almost at will the overall impression a work of art will have on the viewer. In this case, I chose the colours very carefully, along with saturation and contrast. You can see below that the overall impression is now totally different from the image in the previous post.

Art Or Not?

James, Stephanie and I have entered into lengthy discussions on facebook about what is art. We are still at it and there is no end in sight. I'll come back to this - often! Let me say for the time being that art doesn't appear at will, and it's not every piece of work that is a piece of art. The word "art" has in fact been hackneyed - overused. I will also add that art and beauty are two totally different concepts, with independent definitions, even if they often overlap. Art necessarily implies creativity. It may appeal to the senses, or the mind, or both.

Photography presents a major problem: a photograph of an art object is not art, not per se. A beautiful photograph of a Nature scene is not art either even if the result is stunning, unless there is something more. The photographer is often a very skilled craftsman without being an artist, and we can see around us a huge number of beautiful photographs that are in no way art. I, for one, often create beautiful photos that have no artistic dimension, because I am a skilled craftsman and beauty is in the front of the camera.

Both this image and the previous one are in a different category.

I will try to precise my thoughts further in the next post.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Couleurs vives et chaudes, une tout autre atmosphère / Warm And Vivid Colours, A New Atmosphere

lundi 9 février 2015

Autoportrait d'un cruciforme tourbillonnant / Self-Portrait Of A Spinning Cruciform

Autoportrait d'un cruciforme tourbillonnant

Est-ce là de l'art ?

Ce n'est pas à moi de le dire. Ce n'est peut-être pas à vous non plus… L'idée de cette oeuvre m'est venu durant une longue discussion à propos de l'art que James Longster et moi avons actuellement.

L'oeuvre et son titre ont été inspirés par une sculpture de Nicolas Baier appelée « Autoportrait », qui se trouve à Montréal au pied de l'édifice place Ville-Marie, aussi appelé le Cruciforme.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Self-Portrait Of A Spinning Cruciform

Is This Art?

It's not for me to say. Possibly not for you either… The idea behind this work came to my mind during a lengthy discussion I presently have with friend and artist James Longster.

This work and its title are influenced by a sculpture by Nicolas Baier called "Self-Portrait", which can be seen in Montréal near a building called "Place Ville-Marie", also called "The Cruciform".

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

vendredi 6 février 2015

L'Épouse et le chien dangereux / The Wife And The Dangerous Dog

L'Épouse et le chien dangereux

Vous trouviez que mes photos manquaient un peu d'originalité récemment ? OK, en voici une qu'on ne voit tout de même pas tous les jours, vous en conviendrez ! :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The Wife And The Dangerous Dog

You're thinking that my recent photos weren't very original maybe? OK, here is one that you don't see every day, you'll admit. :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mercredi 4 février 2015

La photo d'oiseaux, c'est aussi affaire de portrait / Bird Photography Is Also About Portrait

La photo d'oiseaux, c'est aussi affaire de portrait

Absolument, et il n'y a rien de plus fascinant. Un cadrage décent, le fond complètement flou, une très grande précision, et surtout une mise au point parfaite sur l'oeil.

À regarder impérativement en format plein écran pour mieux apprécier, avec un sourire pour ce gentleman à l'oeil sévère !

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Bird Photography Is Also About Portrait

Certainly it is, and it is absolutely fascinating. A decent framing, a blurred background, high precision, and most of all perfect focusing on the eye.

You must look at this one in full frame format in order to appreciate fully I think, with a smile for this very serious looking gentleman!

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Portrait d'un grand héron / Portrait Of A Great Blue Heron

lundi 2 février 2015

Espoir / Hope

Espoir

Qu'ajouterais-je ?

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Hope

Why would I comment?

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

dimanche 25 janvier 2015

La lumière déferle, les dieux se noient / Light Rolls In, The Gods Drown

La lumière déferle, les dieux se noient

Il n'y a pas de Dieu et les religions sont absurdes. Pis : plus une religion est absurde, plus certains de ses fidèles se comportent comme des enragés. On l'a vu avec la chrétienté au fil des siècles. On le voit maintenant avec l'islam, une religion qui a oublié d'évoluer. Mais la nature est parfois très belle. On peut y voir un message porteur d'espoir. Je crains cependant que le hasard, plus que toute autre chose, n'y joue un grand rôle.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Light Rolls In, The Gods Drown

There is no God and religions are absurd. Worse: the more absurd a religion is, the more some of its followers behave like fanatics. We've seen that with christianity over the centuries. We see it now with islam, a religion stuck in the past. But Nature is sometimes beautiful. Some will say that it gives us cause for hope. I rather think it happens at random, I'm afraid.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

La lumière déferle, les dieux se noient / Light Rolls In, The Gods Drown

mercredi 21 janvier 2015

Portrait et lumière : Père James Longster, SJ / Portrait And Light: Father James Longster, SJ

Portrait et lumière : Père James Longster, SJ

OK, mon ami James n'est pas vraiment un Jésuite. Dans ce portrait, tout est affaire de lumière, entièrement créée dans Photoshop. Le collet romain est ma création.

Je ne suis pas celui qui a pris le cliché original. Je ne connais pas le nom du photographe, James pourra nous renseigner sans nul doute.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Portrait And Light: Father James Longster, SJ

OK, my friend James is not really a Jesuit. This portrait is all about light. All lighting effects were done in Photoshop. I added the roman collar.

I do not take the original photo and don't know the photographer's name. James will tell us without doubt.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

lundi 19 janvier 2015

Charlie Hebdo : un fossé entre la France et le monde anglo-saxon / Charlie Hebdo: Huge Gap Between France And Anglo-Saxon World

Charlie Hebdo : un fossé entre la France et le monde anglo-saxon

The Telegraph a publié une caricature de Charlie Hebdo - floutée. Barber, du Financial Times, est allé jusqu'à rejeter la faute sur les caricaturistes de Charlie Hebdo, provoquant la colère de ses lecteurs et le retrait subséquent de l'article. La plupart des médias américains ont également refusé de publier des caricatures du prophète que l'on sait, sous le prétexte de ne rien publier d'offensant. Mon oeil.

Pendant ce temps, au Québec, tous les quotidiens francophones ont publié au moins une caricature montrant Mahomet. The Gazette, unique journal anglophone du Québec, a refusé, de même que les médias du Canada anglais. En Europe continentale, les caricatures ont été largement diffusées, surtout en France. Mais il y a pourtant quelques exceptions notables dans le monde anglo-saxon : The Economist, britannique, a fustigé les médias américains dont CNN. The Daily Beast a publié toutes les caricatures, de même que le Huffington Post, et peut-être un ou deux autres.

Pourquoi ?

Ce n'est pas très compliqué, en tout cas pour les États-Unis : ses habitants sont largement pratiquants, les lobbies religieux sont très forts, et ridiculiser une religion quelle qu'elle soit est souvent très mal vu. Donc beaucoup sont contre ces attaques terroristes qu'ils voient comme insensées, mais il y a très souvent un… un mais. Mais ils n'auraient pas dû, mais ils sont en partie responsables de ce qui leur est arrivé, et autres trucs incompréhensibles en France et au Québec.

En France comme au Québec, il ne reste qu'une minorité de gens qui pratiquent une religion et les églises sont désertes. Un président ou un premier ministre peut être athée, tout le monde s'en fout, ce qui est impensable aux États-Unis où quelqu'un qui veut se faire élire a tout intérêt à prouver qu'il croit en Dieu et va à l'église.

Laïcité et totale liberté de la presse : ce sont là deux notions qui ne prennent leur véritable sens qu'en France. À cause de cela même, et à cause de l'absence totale d'information, les Américains ne comprennent rien à la France.

Parlant d'ignorance, à la fois de la Maison Blanche et de la droite américaine, il y a bien pire. J'y reviendrai.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Charlie Hebdo: Huge Gap Between France And Anglo-Saxon World

The Telegraph has published a page from Charlie Hebdo - where the prophet is blurred. Barber, du Financial Times, bluntly wrote that Charlie Hebdo's cartoonists were responsible for what happened to them. The readers were so incensed that the magazine later took out the article from its website. Most main American media refused to print any cartoon of the said prophet, pretexting that they didn't want to print any image that could insult someone. My eye.

During this time, in Québec, each French-language daily newspaper published at least one cartoon depicting the prophet. The sole English-language newspaper in Québec did not though, along with most media in English Canada. In continental Europe, the cartoons were shown in the majority of main media, most of all in France. There are a few notable exceptions in the anglo-saxon world though: The Economist, British, blasted the American media including CNN. The Daily Beast showed all Charlie Hebdo cartoons, along with the Huffington Post, and maybe a couple of others I'm forgetting right now.

But why?

It's dead simple in my opinion, specially for the USA: Americans are for the most part church-going christians, religious lobbies are very influential, and it's often frowned upon to laugh at a religion whatever it is. So most Americans condemn those terrorist attacks that they see as senseless (which they are), but there is often a… a but. But they should't have published those cartoons, but they are brought upon them what happened to them, and other arguments perceived as hollow in France and in Québec.

Both in France and in Québec, only a small minority still go to church and churches are empty. A president or prime minister may well be an atheist, nobody bothers and nobody really wants to know. None of our business, what? Well, this is unthinkable in the USA where somebody who wants to be elected usually must prove that he is a bona fide church-going christian and believes in God.

Laicity and total freedom of expression: those two expressions really get their true meaning in France. Because of that, and because of an almost total lack of info, most Americans cannot understand France and the French.

Speaking of ignorance, both from the White House and the American Right, there is much worse. I'll get back to you about this. Be ready for serious Fox "News" bashing: Fox became instant laughingstock all over Europe.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Solitude et religion / Solitude And Religion

vendredi 16 janvier 2015

Le chaînon manquant ! / The Missing Link!

Le chaînon manquant !

Voici un autre portrait de James Longster, le même gars que vous pouvez voir dans le message précédent. James a dit, à propos du message précédent, qu'il m'avait joué un tour et fait la pose. Ah ! Oui ?

Voici donc une fois de plus le même James. Voyons voir ce qu'il va prétendre cette fois. Même s'il ne commente que sur face de bouc, je vais vous tenir au courant, juré.

Je vous causais récemment de technique photographique et post-traitement. Parfois, l'occasion est tout simplement trop bonne et le résultat est phénoménal, sans trop d'effort!

À toi maintenant, James, chaînon manquant ! :-)))

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The Missing Link!

Here is another portrait of friend James Longster, the same guy that you can see in the previous post. About this previous post, James said on facebook that he had tricked me by taking a pose. Ah! Yes?

Here is another photo of the same James. Let's see what he's gonna say this time. Even if he comments only on facebook, I will keep you informed, that's a promise.

In the previous posts, we talked about technique and post-processing. Sometimes though, all you've got to do is take the shot and the result is phenomenal without too much work.

Now James, say something, Missing Link! :-)))

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

jeudi 15 janvier 2015

Portrait : de l'usage de la lumière / Portrait: It's Often All About Light

Portrait : de l'usage de la lumière

Quand vous créez une image, que ce soit un portrait ou autre chose, la lumière joue la plupart du temps un rôle primordial. Il ne faut surtout pas hésiter à l'utiliser de façon « créatrice » si vous me pardonnez un adjectif aussi pompeux.

Il y a bien sûr tous les diktats de l'horrible Livre des règles à suivre en photo. Vous savez ce que j'en pense : après avoir maîtrisé les règles, faites strictement à votre tête. Sinon, vous vous confondrez dans la masse des gens qui font… ce que tout le monde fait, justement.

Tout de même, il y a ici une règle difficile à éviter : une mise au point soignée sur les yeux, l'éclairage qui met le regard en évidence.

On peut arriver à faire ça facilement en studio. Mais on peut souvent arriver à quelque chose d'étonnant sans passer par le studio. Vous devrez alors vous farcir un travail soigné de post-production, dans Photoshop CC de préférence.

Et je vous jure, le plaisir intense d'arriver à quelque chose de bien en post-production ne se décrit pas.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Portrait: It's Often All About Light

When you create an image, whether a portrait or anything else, light will often be at the heart of an outstanding image. Above all, you must not hesitate to use light in a "creative" fashion, it you'll allow me this rather pompous word.

Of course, you know about the existence of the infamous "Book of Rules" that you should apparently follow in photography. You know what I think about it: after having learned the Rules, do strictly as you please. Maybe you'll often make mistakes. But if you follow the Rules, you will end up hidden in the mass of all those photographers doing exactly the same thing over and over again.

Yet there is a rule in this case that you can hardly forget about: a very precise focus on the eyes, along with light putting them in evidence. Well, at least one of them!

All this can easily be done in a studio. But even without a studio, you can create a very artistic image. The key then is called post-processing, preferably with Photoshop CC.

I swear it, the pleasure of creating a good image in post-processing, getting exactly the result you want, is indescribable.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Portrait : comment utiliser la lumière / Portrait: How To Use Light

mercredi 14 janvier 2015

Un homme d'Indiana / A Man From Indiana

Un homme d'Indiana

N'ayez point peur. Il a peut-être l'air dangereux, mais il n'en est rien. C'est mon ami James Longster, photographe professionnel et ardent défenseur des appareils et objectifs pro de Canon. :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

A Man From Indiana

Don't be afraid. He may look dangerous but he's not, not really. This is my friend James Longster, professional photographer and fervent supporter of Canon pro bodies and lenses. :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

lundi 12 janvier 2015

La couverture de Charlie Hebdo de mercredi / Charlie Hebdo's Front Page Next Wednesday

La couverture de Charlie Hebdo de mercredi

J'ai piqué l'image de Libé. Vous l'avez peut-être déjà vue.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Charlie Hebdo's Front Page Next Wednesday

I lifted the image from Libé newspaper.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

samedi 10 janvier 2015

Infinie tristesse / Uttermost Sadness

Infinie tristesse

Note : Certains m'ont demandé en privé : « Pourquoi une femme, pourquoi celle-là ? » J'ai été tenté de répondre que c'était au lecteur d'y trouver un sens. Mais ici, par exception, je dirai : Cette jeune fille est en bonne partie une création de mon esprit. Elle est belle, elle a la tête découverte. Aucune religion, aucun homme (ce qui revient au même la plupart du temps) ne lui dira quoi faire. Elle est libre ! Et elle pleure.

#JeSuisCharlie

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Uttermost Sadness

Just A Word…: Some have asked me in private: "Why a woman? Why this one?" My first reaction was to say that it was the reader's business. But here, for once, I will explain a bit: I created in good part this young woman. She's beautiful, she shows her hair and her face. No religion, no man (which usually amounts to the same thing) will ever tell her what to do. She's free! And she cries.

#JeSuisCharlie

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mercredi 7 janvier 2015

Je suis Charlie

L'Islam ne régira jamais ma vie

Sans commentaires.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Islam Will Never Tell Me What To Do

No need to comment.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Une caricature de Charlie Hebdo / A Cartoon From Charlie Hebdo

mardi 6 janvier 2015

Grand héron à la pêche / Great Blue Heron Fishing

Grand héron à la pêche

Encore une fois, ici, tout est affaire de patience, d'immobilité… et de trépied.

Après un certain temps, messire héron m'a un peu oublié et est parti à la pêche, ce qui a entre autres donné la photo ci-dessous.

Comme d'habitude, j'ai préparé le fichier .psd pour impression grand format (environ 60 x 90 cm), et le fichier .psd a une taille de 5000 7500 pixels, environ 225 Mo sur unité flash interne. Le capteur plein format de mon Canon 5D Mk II produit des fichiers de 22 mégapixels, que j'ai poussé ici à l'équivalent de 37,5 mégapixels. La deuxième photo, qui est une petite partie de la première, montre qu'un travail méticuleux permet fort bien d'y arriver.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Great Blue Heron Fishing

Once again here, it's a matter of being patient, immobile… and using a tripod.

After a certain period of time, Sir Heron forgot all about me and went fishing. This yielded some decent photographs, including the one below.

As usual, I post-processed the .psd file for large format printing (around 24 x 36 inches). The .psd file has been boosted to 5000 x 7500 pixels, around 225 MB on the internal flash drive. the full-frame sensor of my Canon 5D Mk II yields 22 megapixels files, boosted here to around 37,5 megapixels. A careful post-processing work allows this to be done, as can be seen in the second photograph which is a small part of the first one.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Grand héron à la pêche / Great Blue Heron Fishing

Agrandissement de la tête du héron / Heron Head Blowup

samedi 3 janvier 2015

Chasse aux gros oiseaux : indications photographiques / Big Birds Photography: Some Technical Hints

Chasse aux gros oiseaux : indications photographiques

Les remarques qui suivent sont valides même pour la chasse aux petits oiseaux, en tout cas très souvent. Mon but, comme toujours, est de produire des fichiers 16 bits haute qualité pour impression grand format. On voit sur le web un nombre considérable de photos petit format. Cela ne veut pas dire grand chose parce qu'il s'agit souvent d'un recadrage brutal, l'ennemi d'une impression de qualité.

• Bougez le moins possible. Si vous le pouvez, cachez-vous. Un poteau fait parfois l'affaire…

• Utilisez une vitesse d'obturation élevée. 1/1000 s ou plus rapide. Si vous vous placez à l'ouverture idéale de votre objectif (autour de f/8 le plus souvent), cela se traduira par un ISO de l'ordre de 800 ou plus. La photo ci-dessous a été prise dans les conditions suivantes : 1/2000 s, f/10, ISO 800, objectif Canon série pro EF300 mm f/4L IS USM + 1,4x Canon, pour une focale totale de 420 mm.

• Utilisez un trépied. À des focales de 300 ou 400 mm, c'est pratiquement nécessaire à moins que vous ne soyez prêts à vous accommoder d'un certain flou.

• Soyez patients et attendez sans bouger. Une heure s'il le faut. Plusieurs. En solitaire de préférence, ou avec quelqu'un de tout aussi taciturne que vous ! :-)

Après cela viendra le long et fastidieux travail de production d'un fichier .psd 16 bits de très haute qualité. Vous me voyez parfois disparaître de votre écran radar pendant de longues périodes : c'est le post-traitement de nos photos qui m'accapare souvent. Triste vie.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Big Birds Photography: Some Technical Hints

The following indications are valid even for small birds photography, at least very often. My objective is to create high definition 16 bit files aimed at large format printing. The Internet is filled with small pictures. How can one evaluate the image quality then, or worse, if it is good for high quality printing?

• Stay as motionless as possible. Hide if you can. A pole is sometimes enough… When you move, birds get nervous and often fly away.

• Use a very fast shutter speed. 1/1000 s or faster. If you close your lens to the optimum aperture (around f/8 usually), this will mean ISO 800 or more. Go over ISO 800 only if you have a full-frame sensor. The photograph below was shot under the following conditions: 1/2000 s, f/10, ISO 800, objectif Canon pro lens EF300 mm f/4L IS USM + 1.4x Canon, for a total focal length of 420 mm.

• Use a tripod. With a focal length around 300 or 400 mm, it's almost a must. If you don't, your photos will be slightly fuzzy unless you're awfully lucky.

• Be patient and wait without moving. A whole hour if you must. Several. Preferably alone, or with somebody as uncommunicative as you are! :-)

After that, the computer is waiting for you for a long and tedious post-processing work which will allow you to create a high quality 16-bit .psd file. I sometimes go off your radar screen for extended periods of time: if it's not an outing, it's the post-processing work that keeps me in front of the computer.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Pélicans en vol / Pelicans in flight

Partie de la photo agrandie au max / Part Of Photo Pushed To Limits

jeudi 1 janvier 2015

Réponse à la devinette du 20 décembre / Answer To December 20 Riddle

Réponse à la devinette du 20 décembre

OK, j'avais triché avec les couleurs, les contrastes et tout ce que vous pouvez imaginer. Mais si vous regardez attentivement la photo ci-dessous, vous verrez d'où vient la « chose » ! :-)

Bonne année 2015, tout le monde !

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Answer To December 20 Riddle

OK, I had heavily modified contrasts, colours and whatnot. But if you look closely at the photo below, no doubt you will find where that "thing" comes from! :-)

Happy New Year to each of you my friends, and may you live forever in good health!

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Locomotive dans Charlevoix / Locomotive In Charlevoix Region

samedi 20 décembre 2014

Et une autre devinette ! / Another Riddle!

Et une autre devinette !

Qu'est-ce que c'est que ça ? Bonne chance… :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Another Riddle!

What is this? Good luck to you all… :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

dimanche 7 décembre 2014

Le marcheur : un autoportrait ! ÷ The Walker: A Selfie!

Le marcheur : un autoportrait !

Un « autoportrait » pour le moins étrange… mais que faire d'autre sous cette pluie légère et ce btrouillard ? Pris avec mon iPhone 6 Plus - ben oui, encore.

Fidèle à mes principes, je refuse d'utiliser l'anglicisme « selfie » que je remplace par le traditionnel autoportrait ou par le joli égoportrait, un néologisme créé au Québec. Mais je crains bien que, dans ce cas-ci, ce ne soit une cause perdue. L'influence de l'anglais sur la langue française, quand ce n'est pas l'admiration béate de la technologie américaine et des mots qu'elle crée, a déjà fait le travail. Je baisserai les bras un de ces jours… mais seulement pour ce mot-là, il ne faudrait tout de même pas se méprendre.

Note importante : Je serai sans ordi la semaine prochaine. Le Mac Pro s'en va se faire nettoyer de fond en comble. Très coûteux, le cheval de trait, alors j'en prends un soin jaloux. Mais je visiterai tout de même vos blogues le plus souvent possible… armé d'un iPad Air 2 et d'un MacBook Air. :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The Walker: A Selfie!

OK, I'll admit that this is a bizarre selfie. But there wasn't much else to do in this light rain and mist… Shot with my iPhone 6 Plus once again.

Please Note: I won't have my computer for part of next week. My Mac Pro goes back to the Apple Store for a thorough cleaning and checking operation. This is a very fast and very expensive beast and I want it to last at least six years in my hands. My wonderful Hélène will then inherit it and will make it work for at least another four years. I will visit your blogs as often as possible though, with the help of an iPad Air 2 and a MacBook Air. :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

vendredi 5 décembre 2014

Coucher de soleil à North Myrtle Beach / Sunset On North Myrtle Beach

Coucher de soleil à North Myrtle Beach

Directement de mon iPhone 6 Plus… avec un coup de main de la part de Photoshop, comme d'habitude. Poussé à 16 mégapixels. Trop pour n'importe quel téléphone peu importe lequel et peu importe les prétentions du fabricant. Ça ne paraît pas ici, mais agrandi à 100 %, ça devient évident.

Après deux mois de mauvais traitements dans mes poches, le iPhone 6 Plus n'est ni plié ni endommagé de quelque façon que ce soit. C'est bien pour dire, ce qu'on peut lire sur Internet de nos jours.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Sunset On North Myrtle Beach

Shot with my iPhone 6 Plus, with a little help from Photoshop as usual. Boosted to 16 megapixels, which is too much for any smartphone whatever the manufacturer says. It doesn't show here, but it's obvious on the Photoshop file at 100%.

After two months of mistreatment in my pockets, my iPhone 6 Plus isn't bent or anything. One just can't trust the Internet nowadays.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mercredi 3 décembre 2014

De retour à la maison ! / Back Home!

De retour à la maison !

Nous sommes tout juste de retour de voyage. Préparez-vous, je vais sévir à nouveau sur vos blogues plus tard dans la journée ! :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Back Home!

We're just back from a trip to the USA. Be ready, I'll be on the blogs later today! :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Un grand héron / A Great Blue Heron

lundi 17 novembre 2014

Vin : la France parle franglais / Wine: France Speaks Frenglish

Vin : la France parle franglais

Les Master Class du Grand Tasting

Est-ce français ? Non. Est-ce anglais ? Non. C'est le franglais typique de la France viticole moderne, ici les très Français Bettane et Desseauve. De temps à autre, la France devrait « se garder une petite gêne » comme on dit ici, avoir honte, et parler français.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Wine: France Speaks Frenglish

Les Master Class du Grand Tasting

Is that French? No. Is that English? No. It's standard Frenglish as spoken in modern French wine world, in this case the very French Bettane and Desseauve. From time to time, the French should be ashamed and learn how to speak and write correctly in French.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Combien de mots anglais dans cette petite image ? / How Many English Words In This Small Image?

samedi 15 novembre 2014

Encore une devinette ! / Another Riddle!

Encore une devinette !

J'ai déjà présenté une devinette semblable à celle-ci. C'est une nouvelle photo, mais la question est la même : qu'est-ce que c'est que ça ? :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Another Riddle!

I've already presented a riddle similar to this one. The photo is a new one but the question remains the same: What in the world is this? :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 11 novembre 2014

Une chatte d'Indiana / A Cat From Indiana

Une chatte d'Indiana

Sans commentaires.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

A Cat From Indiana

No comments necessary, I think.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

lundi 10 novembre 2014

Les ridicules « iPhone-gates » / The Ridiculous "iPhone-Gates"

Les ridicules « iPhone-gates »

Il ne faut pas que la haine de tout ce qui est Apple pousse à la déraison. J'avais l'intention de démontrer la stupidité de tous les « iPhone-gates », mais ils sont devenus si nombreux que j'y renonce. Je me contente de rire, d'autant que plus les détracteurs d'Apple se font aller, plus Apple vend d'appareils, engrangeant 86 pour cent de tous les profits dans le secteur téléphone. Ahurissant. N'oublions tout de même pas à la fin : ce ne sont que de foutus téléphones. Paix à vous tous.

Ci-dessous, j'ai fabriqué un téléphone vraiment tordu, juste pour vous ! :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The Ridiculous "iPhone-Gates"

The hate for all things Apple is often so high that it resists pure logic. I wanted to show the ridiculous side of those "iPhone-gates", but they've become so numerous that I give up. Let me laugh though: while some try to show that the iPhone 6 is really bad, Apple sells them by the tens of millions, sending its war chest soaring well above 150 billions of dollars. It's now reaping 86 per cent of all the profits in the smartphone sector. Astonishing. And after all, it's only a smartphone, nothing more. Peace to you all.

See below, I've made a bent smartphone, for your eyes only! :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Un iPhone vraiment tordu ! / A Really Bent iPhone!

vendredi 7 novembre 2014

Ahmed et l'iPhone 6 Plus / Ahmed And The iPhone 6 Plus

Ahmed et l'iPhone 6 Plus

Voici comme promis les photos que j'ai prises « d'Ahmet The Terrifying Terrorist ». J'ai poussé cette photo jusqu'à 22 mégapixels à partir du senseur de 8 mégapixels. Il faut le faire… La première photo est le résultat brut après réduction du bruit et affinage. La deuxième est un agrandissement qui permet de voir jusqu'où on peut aller avec un tel appareil.

Je rappelle, il ne s'agit pas d'art ici, ce n'est qu'une démonstration.

Les résultats sont-ils équivalents à ceux d'un DSLR ? Bien sûr que non ! Après tout, un téléphone est un téléphone est un téléphone. Je n'entre pas dans les détails, mais pour un photographe les défauts sont nombreux, trop nombreux.

Mais pour un téléphone, c'est tout un résultat, et les conclusions de DxO Labs ne sont nullement exagérées. Et en vidéo, il est encore plus impressionnant. Ça, c'est pour plus tard.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Ahmed And The iPhone 6 Plus

As promised, here is a photo of Ahmet The Terrifying Terrorist. I boosted this photo to 22 megapixels from the iPhone 6 8 MP sensor. Not easy but it can be done, I assure you. The first photograph is the result given by the iPhone after noise reduction and sharpening. The second one is an enlargement that shows where are the limits of such a smartphone.

I remind you that this is not art, only a demonstration.

Is this result equivalent to a DSLR? Certainly not! A phone is a phone is a phone after all. I don't want to dig further into this, but for a photographer the flaws are numerous.

But those results are surprising for a smartphone and DxO Labs conclusions are valid. The iPhone 6 is better still in video. I'll be back on this later.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Photo originale à partir du iPhone 6 Plus / Original Photo From iPhone 6 Plus

Agrandissement / Enlargement

iPhone 6 Plus : meilleur appareil photo / iPhone 6 Plus: Best Camera

iPhone 6 Plus : meilleur appareil photo

Le iPhone 6 et le 6 Plus ont les meilleurs appareils photos de tous les téléphones actuels. Qui le dit ? La compagnie d'analyse la plus réputée en matière d'analyse d'appareils photo de tous genres, la très française DxO Labs, leader de l'industrie pour l'analyse comparée des capteurs et objectifs.

L'article de DxO Labs se trouve ici. La lecture des commentaires fait sourire. D'un côté les propriétaires de iPhones, et de l'autre tous les autres qui vilipendent DxO Labs de ne pas avoir choisi leur téléphone ! Parce que le meilleur téléphone est toujours celui que l'on a acheté, c'est bien connu. Ajoutons une haine trop fréquente envers Apple, la boucle est bouclée, les insultes fusent et au diable les tests objectifs à la DxOMark Mobile de DxO Labs. Hilarant, je vous dis.

Une bonne photo avec un téléphone intelligent, pas une affaire d'amateurs

Je plaisante. Mais regardez la photo ci-dessous où je photographie « Ahmed The Terrifying Terrorist ». Le iPhone 6 Plus est monté sur un trépied… tout un trépied ! Ha ha ha ha… :-)))

Du sérieux, je vous dis. Dans le prochain message, le résultat, avec la preuve de ce qu'on peut tirer d'un iPhone 6.

Dans un autre message, je déculotte le bendgate, le hairgate, le dyegate, et le tout dernier, le memorygate, rien de moins ! Rien d'autre à faire, les gars ?

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

iPhone 6 Plus: Best Camera

Of all the current smartphones, the iPhone 6 and 6 Plus have the best camera. Who says so? DxO Labs, the reference as far as compared analysis of sensors and lenses is concerned.

This analysis can be found here. The comments are hilarious: on one hand those who have iPhones, on the other all the others that insult DxO Labs because the phone they own was not picked up as number one! The best smartphone is always the smartphone one has bought, against all scientific evidence. If we add the hate towards all things Apple from many, the result is, most of the time, hilarious.

Photography With A Smartphone Is Serious Business

Yes indeed… I'm joking of course. But look at the picture below as I'm photographing Ahmed The Terrifying Terrorist with my iPhone 6 Plus. The phone is fixed to a tripod… and look at that tripod! Ha ha ha… :-)))

This is serious I'm telling you. In my next post, I will present the resulting photo, showing all you can do with an iPhone 6 Plus.

In another post, I will properly demolish all the Apple-gates invented in the last month by the Apple Haters: the bendgate, the hairgate, the dyegate, including the last and most idiotic one, the memorygate, nothing less! You've got nothing useful to do, guys?

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

L'iPhone 6 Plus monté sur un trépied ! / The iPhone 6 Plus… On A Tripod!

jeudi 6 novembre 2014

New York

Une nouvelle vision de New York

Un regard original sur New York. Il ne faut pas avoir le vertige. Le coeur de Manhattan est loin à gauche, hors de la photo.

À voir en format plein écran.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

A New Look On New York

This is certainly an original way of looking at New York. I hope you're not afraid of heights. Manhattan's heart is far away on your left, out of the picture.

This is another image that you should look at in fullscreen format.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

New York, une vue panoramique / New York, A Panoramic View

New York, une vue panoramique

Un mot à propos des USA : J'ai écrit sur facebook hier que je ne voyais plus l'intérêt de publier des photos des États-Unis après l'effroyable décision que les Américains ont prise le 4 novembre de voter pour les Républicains. Je ne comprends toujours pas la raison de tant d'aveuglement, ou de haine, c'est selon. Mais New York est New York, et New York n'est pas obscurantiste et réactionnaire.

Photographié à partir du sommet de l'Empire State Building. Le panorama a été réalisé à partir de plusieurs photos et de quelques sombres machinations de mon cru.

Ce panorama ne montre bien sûr qu'une petite partie de la ville de New York.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

New York, A Panoramic View

A Word About The USA: I wrote on facebook yesterday that I was not interested anymore in publishing photos from the USA after the horrendous decision the Americans took in voting for the Republicans on November 4. I still don't understand why so much self-delusion, or plain hate. But New York is New York, and New York is not obscurantist and reactionary.

Photographed from the top of the Empire State Building. I created the panorama using several photos and some dirty tricks of my own.

This panorama shows only a small part of New York City, of course.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 4 novembre 2014

Mégapixels, appareils photo et téléphones / Megapixels, Cameras And Phones

Mégapixels, appareils photo et téléphones

Sauf pour les initiés et les scientifiques, le nombre de mégapixels n'est plus qu'un gadget publicitaire à considérer avec la plus grande méfiance. Les mégapixels perçus, la définition réelle quoi, dépendent de la taille et la qualité du capteur, du nombre de pixels sur le capteur mais sous toute réserve, de la qualité de l'objectif et du traitement logiciel subséquent.

Capteurs 24x36 mm, dits plein format : On les retrouve essentiellement dans des boîtiers professionnels ou semi-professionnels. Avec de tels capteurs munis d'objectifs professionnels à focale fixe, le nombre maximum de mégapixels perçus varie de 22 à 24, pas plus. La D800 de Nikon avec son capteur de 36 mégapixels ne fait pas mieux que 25 mégapixels environ avec certains objectifs (pas de zooms bien sûr). Si vous achetez un tel appareil en pensant obtenir un vrai 36 MP, on vous aura bien eu. Le Canon 5D MK III, 22 MP, donne une résolution perçue qui n'est que 10 pour cent inférieure au 36 MP de Nikon. Je vous dis, 25 mégapixels est la limite pour l'instant, la théorie optique le démontre, et uniquement avec un capteur plein format.

Les boîtiers de moyenne gamme : Ces DSLR ont pour la plupart des capteurs de taille intermédiaire, environ 15x22 mm, sensiblement plus petits que les capteurs plein format. N'attendez guère plus que 15 à 17 mégapixels perçus, à condition d'avoir un objectif professionnel à focale fixe, pas un zoom.

Les malheurs des téléphones intelligents : Leur objectif est tout sauf professionnel, et c'est là une limitation majeure. Un bon objectif coûte plus cher que n'importe quel téléphone, après tout ! Leur deuxième malheur, c'est que leur capteur est minuscule, de l'ordre de 4x7 mm ou à peu près. Désolé, mais un tel capteur muni d'un objectif de ce genre ne peut paws donner beaucoup plus que 8 mégapixels. Si vous avez acheté un téléphone parce que son appareil photo avait 16 mégapixels, on vous a eu.

Avantages d'un capteur plein format avec un objectif pro

Le capteur de mon appareil a 22 mégapixels. J'ai ouvert la photo ci-dessous dans Camera RAW à 6000z9000 pixels, soit 54 mégapixels. La première photo montre le résultat ramené à 1600x2400 pixels. La deuxième montre une partie de cette photo agrandie quatorze fois.

Il est impossible d'obtenir un tel résultat avec de l'équipement moyen. Avec un téléphone ? Oubliez ça.

J'ai réalisé ces deux images uniquement aux fins de démonstration. Elles n'ont absolument rien d'artistique.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Megapixels, Cameras And Phones

Except maybe for the scientists, the number of megapixels has become a marketing tool to be considered with the greatest mistrust. The perceived megapixels depend on sensor size and quality, on the number of pixels but within reason, on the lens quality and on subsequent post-processing.

24x36 Sensors, Or Full-Frame Sensors: You will find those sensors in expensive pro or semi-pro DSLRs. If they are couplet with pro fixed-focus lenses, those sensors can yield around 22-24 perceived MP, not more. The 36 MP Nikon D800 cannot do better than 24 perceived MP in the best conditions. If you buy such an expensive DSLR thinking that you will get a real 36 MP, you're badly mistaken. The Canon 5D MK III has a 22 MP sensor and its perceived resolution is only 10 per cent less. This shows that 22 to 25 MP is the theoretical limit for the time being.

Medium-Priced DSLRs: The sensor inside most of those DSLRs is in the range of 15x22 mm. The theoretical and practical limit for such sensors is in the range 15 to 17 perceived megapixels, not more than that, less than that if you're working with a zoom.

The Woes Of The Smartphones: Their lenses are anything but professional, which is a major limitation. Their second major limitation is the size of the sensor, which is around 4x7 mm or thereabouts. Sad to say, but with such a sensor and such a lens, you cannot get much more than 8 or 9 perceived megapixels. If you bought your smartphone because it had a 16 megapixel camera, it's sad to say but you won't get it, no way.

superiority of a full-frame sensor with a pro lens

My DSKR has a 22 MP full-frame sensor. I opened the RAW file in Camera RAW at 6000x9000 pixel, which corresponds to 54 MP. The first photo shows the result sized town to 1600x2400 pixels. The second photo shows a small part of it corresponding to 1/14th of the surface of the original.

It is impossible to get this kind of result with anything less than pro equipment. With a smartphone? Don't even think of it.

I made those two photos for demonstration purposes only. They have nothing to do with art.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Photo poussée à 54 mégapixels / Photo Boosted To 54 Mexapixels

Petite partie de la photo précédente, agrandie / Small Part Of Previous Photo, Shown At 100%

lundi 3 novembre 2014

Livraison de kérosène par Standard Oil ! Standard Oil Kerosene Delivery!

Livraison de kérosène par Standard Oil !

La Standard Oil est devenue Esso, aujourd'hui Exxon. Ce véhicule de livraison doit avoir plus de 125 ans à mon avis. Il est en fin de vie, on dirait, mais il valait bien une photo.

Photographié à Lafayette, Indiana, au coin des rues South et 6e.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Standard Oil Kerosene Delivery!

The Standard Oil Co. changed its name to Esso, which finally was changed into Exxon. This delivery vehicle is most probably more than 125 years old in my opinion. It's not in use anymore obviously, by it was well worth a photo.

I took this shot in Lafayette IN, at the corner of South Street and 6th Street.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Vieux véhicule de livraison de Standard Oil / Old Standard Oil Delivery Vehicle

dimanche 2 novembre 2014

Splendeurs de New York / New York's Beauty

Splendeurs de New York

Ceux qui disent que New York est laide se trompent, tout autant que ceux qui disent que Montréal est laide. Ceux-là, dans un cas comme dans l'autre, ne savent pas regarder. Ni Montréal ni New York ne sont des villes-musées.

New York, une ville qui vit, qui respire, avec ses côtés parfois étranges, mais aussi ses splendeurs à chaque détour.

Des deux photos ci-dessous, la première est nettement la meilleure. Je présente aussi la deuxième parce que, ma foi, on y voit bien le photographe. N'est-ce pas ahurissant ? :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

New York's Beauty

Those who say that New York is ugly are badly mistaken. The same can be said of those who say that Montréal is not beautiful. In both cases, those people simply don't know how and where to look. In each case, beauty is everywhere…

Life in the streets of New York will seem disconcerting to some, sometimes even bizarre. But there is beauty everywhere for those ready to see this city for what it is, not a city for tourists above all, but a living, working city.

Of the two photographs below, the first is clearly better. I include the second one because one can clearly see the photographer in it, which is a good thing, by Jove! :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Escaliers de l'édifice Trump / Stairs Inside Trump Tower

vendredi 31 octobre 2014

Papillon : comment récupérer une photo ratée / Butterfly: How To Salvage A Bad Photo

Papillon : comment récupérer une photo ratée

Ça nous arrive à tous de devoir prendre des photos dans des conditions abominables. Parmi ces conditions effrayantes, il y a de photographier quelque chose contre un ciel gris. C'est le cas de mon papillon ici, dont le résultat brut est illustré dans la première photo. C'est un échec pour le moment.

Mais si vous travaillez en format RAW dans Photoshop, un premier ajustement rapide mène tout de suite à quelque chose de plus acceptable, comme le montre la deuxième photo. Il y a dans Camera RAW toute une série de paramètres ajustables dont je vous montre une petite partie dans la troisième illustration.

C'est après cela que le travail sérieux dans Photoshop commence. Je n'ai pas encore tout à fait terminé. La dernière photo montre toutefois que je m'approche maintenant d'un résultat acceptable.

La photo manque encore de luminosité et de contraste, mais j'y travaille.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Butterfly: How To Salvage A Bad Photo

From time to time, we all have to take shots in very poor lighting conditions. Those unacceptable conditions include taking a photo of something against a grey sky. Results are ugly most of the time, as is the case with my butterfly here. You can see the unprocessed result in the first image, a shot deemed unacceptable to say the least.

But if you work with RAW in Photoshop, a quick first adjustment immediately yields something less horrendous, as shown in the second image. There are a whole lot of panes and parameters in Camera RAW, and I show you the first pane parameters in the third image, the parameters I used to make the second image.

The serious post-processing work begins after that first adjustment. I'm not yet finished with it, but the last image shows a much better result I think.

It is still lacking contrast and luminosity, but I'm working on it. Getting the best out of an image is rarely simple business.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Photo sans post-traitement / Photo Without Post-Processing

Résultat d'un premier ajustement dans Camera RAW / Result Of A First Adjustment In Camera RAW

Paramètres de Camera RAW / Camera RAW Parameters

Image finale… pour le moment / Final Image… For The Time Being

mercredi 29 octobre 2014

Château Ramafort 2005 et Château de Vaurenard Quintessence 2003 / Château Ramafort 2005 And Château de Vaurenard Quintessence 2003

Château Ramafort 2005 et Château de Vaurenard Quintessence 2003

Voilà deux vins très différents. Je vous les présente ici très brièvement.

Château Ramafort 2005

Un excellent médoc, pas cher, parvenu à maturité. Battante et Desseauve écrivent à propos du 2005 : « Nez finement épicé, de bonne élégance, bouche ronde, charnue, avec un joli fruit, un grain de tanin fin, de la fraîcheur et de l'équilibre. Dans un style souple et élégant, plaisant à boire. » Ils lui accordent 15/20, soit environ 89. Je souscris à leur opinion. Un nez sur les fruits noirs et un tantinet épicé, des tannins parfaitement enrobés, une bonne longueur, facile à boire. Que demander de plus ?Il ne m'en reste que trois bouteilles.

Il est réapparu sur les tablettes de la SAQ cette semaine. À 24,85 dollars, il est donné ! Fortement recommandé.

Château de Vaurenard Quintessence 2003

Qui a dit que les Beaujolais ne se gardaient pas longtemps, que le gamay devait se boire jeune ? Le Quintessence est vieilli six ans en foudres de chêne. C'est un vin pour le moins surprenant, très différent. D'un beau rouge clair, un nez fruits et confiture, des tannins souples,un goût très différent et difficile à décrire. Plaisant, pas très compliqué, je lui donne 14 ou 14,5 sur 20. Il se trouve facilement à la SAQ à 26 dollars. Mais je vous aurai prévenu : attendez-vous à une surprise !

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Château Ramafort 2005 And Château de Vaurenard Quintessence 2003

Here are two very different wines that I tasted this week, with a short description.

Château Ramafort 2005

This is a very good, fully mature and inexpensive médoc.Bettane and Desseauve write about the 2005 vintage: "A delicately spiced nose, elegant with a round and fleshy palate, pleasing and easy to drink." They give it a score of 15/20, which translates to about 89 on the Parker scale. I've tasted this wine twice and they're right. At 24,85 dollars, you cannot make a mistake. Highly recommended.

I am not sure that this wine can be found in English Canada or in the USA though.

Château de Vaurenard Quintessence 2003

Who said that Beaujolais wines could not be aged for a long period of time because their sole grape variety was gamay? This Quintessence 2003 has been aged for six years in the château's cellars, nothing less. Its taste will surprise you no doubt, it's very different from your usual beaujolais. It's a pleasing wine, hard to describe to say the least, easy to drink. My personal score is 14, maybe 14.5/20, around 87 or 88 on the Parker scale. Sold for 26 dollars at the SAQ. You've been warned though: be ready for something different!

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

mardi 28 octobre 2014

Un autre nénuphar / Another Waterlily

Un autre nénuphar

J'ai photographié ce nénuphar au même endroit que le précédent, dans la réserve Jasper-Pulaski en Indiana, toujours en compagnie de James Longster.

Une composition différente, l'emphase sur des éléments inhabituels, ceci est le véritable habitat d'un nénuphar.

À voir à tout prix en mode plein écran.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Another Waterlily

I photographed this waterlily at the same place as the previous one, in the Jasper-Pulaski Wildlife Area in Indiana, with James Longster.

Here the composition is different and the emphasis is put on unusual elements. This is the true habitat of a waterlily.

You must absolutely look at this photograph in fullscreen mode.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Nénuphar dans la réserve Jasper-Pulaski / Waterlily In The Jasper-Pulaski Wildlife Area

lundi 27 octobre 2014

Jolie fille / Pretty Girl

Jolie fille

Elle ne croyait pourtant pas que j'aurais le temps de faire une photo à peu près correcte. Elle se trompait.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Pretty Girl

She didn't believe I would have the time to make a decent shot. She was mistaken.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

vendredi 24 octobre 2014

Une tulipe, une idée… / One Tulip, One Idea…

Une tulipe, une idée…

Comme d'habitude, la situation s'embrouille. Cette tulipe, que j'ai photographiée chez James Longster, a servi de point de départ aux images présentées dans les deux messages précédents !

On ne peut plus se fier aux gens.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

One Tulip, One Idea…

As usual, things get more complicated. This tulip, photographed at James Longster's house, was used at a starting point for the images in the previous two posts!

You can't trust people anymore.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Tulipe / Tulip

jeudi 23 octobre 2014

Une autre image étrange / Another Bizarre Image

Une autre image étrange

Cette image a servi de point de départ pour l'image encore plus étrange du message précédent. Qui l'eût cru ?

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Another Bizarre Image

I used this image as a starting point for the image I presented you in the previous post. Hard to believe, but there it is.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

Une image étrange/ A Bizarre Image