Pages

mardi 26 janvier 2010

About Photography: Another Portrait / À propos de la photo : un autre portrait

About Photography: Another Portrait

In the preceding post, I explained how I proceeded to create an image, I wrote about production atmosphere, about the effort it took, and about the tools I use. I will present here another aspect of my artistic research, a portrait where you will see to what extent camera, lenses, tripod and computing tools are integrated in an almost symbiotic way to produce an image.

Like any other artist, whatever the field, the photographer must free himself from all diktats ad taboos, from the Rules that have governed photography for a century and a half. Musicians, painters and sculptors followed that path before them and soared in a myriad of new directions. They often created new arts. The works created that way are sometimes surprising, often very unusual, even shocking. But it is important to look for a long time at this kind of work. The images may be much more difficult to grasp, less direct, less obvious. But sometimes the reward is huge, even if there are numerous failures.

I know perfectly well that part of my work is difficult to accept, sometimes even for myself. But I have no choice, this is my way, for better or for worse.

Picasso has always refused to explain "Guernica". As presumptuous as it may seem, I will do the same here and will not explain the portrait below - except to say that it is a complex work, a very emotional one, and that its title is "Generations".

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

••••••••••••••••••••••••••••

À propos de la photo : un autre portrait

J'ai parlé dans le message précédent de ma façon de procéder pour produire une image, de l'atmosphère de production, de l'effort déployé ainsi que des outils utilisés. Je vous présente ici un autre aspect de ma recherche, un portrait qui devrait illustrer davantage à quel point l'appareil photo, les objectifs, le trépied et les outils informatiques sont utilisés de façon quasi symbiotique dans la production d'une image.

Comme n'importe quel autre artiste, peu importe le domaine, le photographe doit se libérer des diktats et des tabous, des Règles qui régissent depuis toujours la photo classique. Tout comme les musiciens, les peintres et les sculpteurs l'ont fait avant eux. Les oeuvres ainsi produites sont parfois surprenantes, souvent très inhabituelles, ou même choquantes. Il vaut la peine de s'y arrêter et de regarder longuement. Le message est souvent beaucoup plus difficile à saisir, moins direct, moins évident. Mais la récompense peut être grande parfois, même si les échecs sont nombreux.

J'ai parfaitement conscience du fait qu'une partie de ma production est difficile à accepter, même pour moi. N'empêche. Je n'ai pas beaucoup le choix. C'est, en bonne partie, ma voie. Pour le meilleur ou pour le pire.

Picasso a toujours refusé d'expliquer « Guernica ». Il peut paraître présomptueux de se réclamer de Picasso. Peu importe, je l'imiterai ici et n'expliquerai pas ce portrait - autrement que pour dire que c'est une oeuvre très complexe, qu'elle porte une charge émotive considérable, et que son titre est « Générations ».

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

Generations / Générations

9 commentaires:

  1. *** Coucou Roger ! :o) Un mot suffira pour ton portrait : MAGNIFIQUE !!!! ***

    RépondreEffacer
  2. j'imagine le boulot qu'il y a eu sur ce portrait et pour ça je dit bravo !
    belle réussite !

    RépondreEffacer
  3. J'ai toujours aimé cette mage surtout quand j'ai su d'où elle venait, mais je te laisse le loisir de l'expliqué toi-même, et dire que je trouve qu'Élizabeth te ressemble Hum.....

    RépondreEffacer
  4. Bonjour un portrait que je trouve superbe puis je me demande combien tu as donc passé d'heures pour le réaliser. Je ne sais faire cela mais je fais donc tout autre chose.
    Je connais ce visage il me semble
    Donc oui bravo

    RépondreEffacer
  5. Dans les années 60, on commençait dans la peinture à combiner des couleurs telles l'orange et le fuchsia. Impensable quelques années plut tôt, ceci a choqué beaucoup de personnes, et puis, petit à petit, c'est devenu normal. L'art moderne était né.
    Pourquoi pas procéder de la même façon avec la photo? Inventer.

    RépondreEffacer
  6. as you said my friend, "the photographer must free himself from all diktats and taboos".....

    very creative work

    RépondreEffacer
  7. That is a very interesting image, and avery interesting sentiment.;)
    To me art follows no rules.;)
    xo
    Zuzana

    RépondreEffacer
  8. magnificent, roger - truly a look into the soul the heart - a vision that permeates the screen - beautiful in every way!

    RépondreEffacer
  9. Un ancêtre préhistorique? Ils étaient bons les photographes dans ce temps-là.

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)