Pages

mardi 11 juillet 2017

Vous n'aimez peut-être pas la macro d'insectes, mais… / You May Not Like Insect Macros But…

Vous n'aimez peut-être pas la macro d'insectes, mais…

… Mais vous devez reconnaître que celle-ci a quelque chose d'étonnant. Voilà les yeux d'une mouche ridiculement petite d'environ 4 mm que James Longster et moi avons pourchassée dans mon jardin. C'est la toute première fois que je parviens à un tel détail avec un sujet aussi ridiculement petit.

Dans de telles conditions, la profondeur de champ est de toute évidence voisine de zéro et tout ce qui n'est pas dans le plan de la surface supérieure des yeux devient imprécis.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

You May Not Like Insect Macros But…

… But you must admit that this photo is rather astonishing. OK, I'm the one saying it… Those are the eyes of a ridiculous small fly around 4 mm in length that James Longster and I chased around in my backyard. This is the very first time I have succeeded in getting such sharp detail with such a small subject.

In such conditions, depth of field is obviously near zero and everything is blurred except the upper surface of the eyes.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

dimanche 9 juillet 2017

L'oeil de la libellule / The Damselfly's Eye

L'oeil de la libellule

James Longster et moi avons fait de la macro pendant plusieurs jours autour de Blainville. Ma cour arrière a probablement fourni les meilleures occasions. Ce fut, je crois bien, une semaine exceptionnelle et les résultats sont à l'avenant.

Autant pour James que pour moi, ces résultats auraient été impossibles à atteindre sans la nouvelle Canon 50 mégapixels et sans le nouvel objectif macro 100 mm série L (pro) de Canon. Il arrive un point où le talent seul ne suffit pas et où l'équipement permet d'atteindre des résultats impossibles auparavant.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The Damselfly's Eye

James Longster and I had a lot of fun doing macrophotography for several days near Blainville, with my backyard giving us the best results. This was a truly exceptional week for both of us and results are there to prove it.

Both of us relied on a Canon 5Ds (5Ds R for James) 50 megapixel camera paired with the new 100mm L (pro) macro lens. Without this equipment, it would have been impossible to reach such precision and definition. In some cases, talent alone is not enough and one must use the best equipment available.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold