Pages

jeudi 1 octobre 2009

The Lovers / Les amoureux

The Lovers
It's their first love
Oblivious of others
They touch hands
So young

It's their first love
They know nothing else
Their hearts beat faster
They're alone

It's their first love
There's no tomorrow
There's only now
Holding fingers

She was my first love
Still is
Thank you
Holding fingers

••••••••••••••••••••••••••••

Les amoureux
C'est leur premier amour
Ils ne voient personne
Se tiennent par la main
Si jeunes

C'est leur premier amour
Ne savent rien d'autre
Deux coeurs battant la chamade
Ils sont tout seuls

C'est leur premier amour
Demain n'existe pas
Il n'y a que maintenant
Se tiennent les doigts

Elle était mon premier amour
Elle l'est toujours
Merci
Nos doigts se touchent

Roger Gauthier


18 commentaires:

  1. les amoureux -
    belle image -

    d'hier à aujourd'hui -
    aujourd'hui -, alors -

    belle image - à la fois -

    RépondreEffacer
  2. Que c'est beau ! et quel beau poème ! est-ce de toi ou plutôt d'Hélène ? ou tout simplement un hommage à cette dernière ? Bonne fin de soirée !

    RépondreEffacer
  3. Hello Jenean,

    Such a delicate attention to take the time and write in French - or have your words translated, which is the same.

    Even in happiness it's hard not feel a bit of jealousy. Jealousy for the infinite pleasure of discovering first love - jealousy for not being young anymore.

    Thank you for sharing your thoughts. The past, the present, the nature of things.

    ••••••••••••••

    Bonsoir Jenean,

    Quelle délicate attention que de prendre le temps d'écrire en français - ou de faire traduire ta pensée, ce qui revient au même.

    Même si je suis heureux, c'est difficile de ne pas ressentir un brin de jalousie pour le plaisir infini de découvrir un premier amour - jalousie aussi de ne plus être jeune.

    Merci de partager ta pensée. Le passé, le présent, la nature des choses.

    Roger Gauthier

    RépondreEffacer
  4. Merci Suzanne... Non, il est de moi ce poème, moi le faux poète. Un hommage à Hélène, c'est certain. Mais aussi, le regret irrépressible... C'est la vie.

    ••••••••••••••

    Thank you Suzanne... No, I'm the one who wrote this poem, I, the false poet. A homage to Hélène, that's for sure. But also the irrepressible regret... Such is life.

    Roger Gauthier

    RépondreEffacer
  5. les amoureux
    sur un banc pubic mais non au bord de a mer j'adore ton texte je repasse pus tard

    RépondreEffacer
  6. jolie photo
    l'endroit donne envie d'y aller en amoureux
    belles couleurs
    belle mer
    beau poème bref, tout me plait !
    amitiés

    RépondreEffacer
  7. Le premier amour est bien loin tu sais. Mais j'ai encore pas mal de souvenris et toi,
    Tu vas bien ?
    Pour la photo de mon blog, je ne sais pas ce que c'est mais place à ton imagination
    Bye

    RépondreEffacer
  8. ROger bonjour
    et bien le texte la photo il ne anque plus que la musique

    RépondreEffacer
  9. Je ne suis pas amoureux moi

    RépondreEffacer
  10. Toi un faux poète je n'y crois pas une minute

    RépondreEffacer
  11. France, le premier amour est peut-être loin, mais l'as-tu oublié ? Et puis oui bon, je suis un faux poète, mais la vraie poésie me déchire souvent.

    Merci Sandra pour ton mot. J'ai souvent pensé à inclure un flux musical à certains messages, mais c'est encore flou dans ma tête...

    Phil, l'endroit est une plage californienne isolée. Tu adorerais, une beauté éternelle. Merci du commentaire.

    Flo, t'en fais pas, une journée ça va te frapper comme un train. Pour ton bonheur ou ton malheur, c'est selon.

    ••••••••••••••

    France, your first love is perhaps far gone, but did you forget? And yes, I'm a false poet, but true poetry can overwhelm me with sadness.

    Thanks Sandra for your words. I often thought about including a music stream with some of my posts but I'm still not sure...

    Phil, this is a beautiful secluded Californian beach. You would love it, such a beauty. Thanks for your comment.

    Flo, don't fret, one day it's gonna hit you like a train, bringing you happiness, or sadness, one never knows.

    Roger G.

    RépondreEffacer
  12. Superbe photo , et un texte qui lui va si bien....
    Bonne soirée ,

    RépondreEffacer
  13. Balanced composition: warm moving (literally) love in bottom left versus cold and old immobile stone in top right.

    RépondreEffacer
  14. L'intensité de l'amour ...
    Fantastic photo.

    Bonne nuit, Roger.
    Sill

    RépondreEffacer
  15. Merci merenature...

    Sill, tu montres une si grande sensibilité en si peu de mots, merci.

    Marius, ton analyse est d'une justesse infinie : la photo contient à la fois l'éclosion... et la fin probable. La joie initiale, mais la tristesse qui pointe. Très bien senti.

    •••••••••••••••

    Thank you, merenature...

    Sill, you show a great sensibility in a few words, thank you very much and please come back!

    Sill, você mostra uma grande sensibilidade em poucas palavras, muito obrigado e volte, por favor!

    Marius, your analysis shows a total comprehension of my picture: the photo shows the beginning... and the probable end. The initial joy, but the sadness lurks ahead. Very well thought.

    RépondreEffacer
  16. Escrevi poucas palavras por não dominar o francês.
    Votre blog est une oasis de beauté et de paix.
    Merci Roger.

    RépondreEffacer
  17. hello again - you are welcome for the delicate attention - and the thoughts of things -

    about jealousy even in happiness, roger, i am unsure - for me, the pleasure of discovering first love is always with me - like many things, i carry it within my heart - so it is not lost - but once in a while, i take it out, hold it, feel it, taste it, see it - all just for a fleeting moment -

    on no longer being young - oh, but in my heart in my spirit - in the me of me where it counts - i AM forever young - we are each what we think what we know ourselves to be - so, BE young, roger!!! BE whatever and whomever it is that you wish - all that being said, however, i do intellectually understand the nature of things that our physical bodies at times may betray even our most fervent wishes! where's the justice in that? :)

    RépondreEffacer
  18. Jenean, you are oh so very right. But...

    There will always be a but. Even more, I think that Life would not be interesting without a "but"...

    ••••••••••••••

    Jenean, tu as tellement raison. Mais...

    Il y aura toujours un mais. Même plus, je pense que la vie ne serait pas intéressante sans un "mais"...

    RogerG

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)