Pages

mardi 14 septembre 2010

An Embittered Man / Un homme aigri

An Embittered Man

This portrait differs notably from the original. People who know me will probably not notice immediately that it is a self-portrait. Being faithful to the original was absolutely not important. I simply wanted to depict the emotion I felt at that time. Why so embittered? I really don't know, there is no reason. But then, is there always any good reason for that kind of thing?

Apparently not. I should stop listening to those sonatas and preludes by Chopin.

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

••••••••••••••••••••••••••••

Un homme aigri

Ce portrait est très différent de l'original. Des gens qui me connaissent bien ne me reconnaîtront probablement pas facilement dans cet auto-portrait. Mais la similitude ne m'intéressait pas du tout ici. Je voulais simplement montrer l'état d'esprit qui était le mien à ce moment-là. Pourquoi être aussi aigri ? Je ne sais pas, il n'y a pas de bonne raison. Mais n'est-ce pas souvent le cas ? Je devrais arrêter d'écouter ces sonates et ces préludes de Chopin.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

An Embittered Man / Un homme aigri


20 commentaires:

  1. I have felt like that myself sometimes, but I have learnt that it always ends and that joy inevitably returns.

    Taking a photograph, beautiful music, a beer with friends, a walk in nature, a sunset, a good nights sleep, these are all things that help me through!

    RépondreEffacer
  2. Bonjour Roger,
    Je trouve cette photo très belle,elle exprime un moment de vie .Si je me souviens bien tu avais aussi immortalisé un instant de vie chez Hélène , une photo que je trouvais merveilleuse.
    Tu sais " les quatre saisons "de Vivaldi me donne de l'énergie j'aime bien écouter cette musique même si pour nous la fin de l'été voire parfois l'automne pointent le doigt sur notre âge .
    je te souhaite une très belle journée.

    RépondreEffacer
  3. Yes, it is interesting to play around with ones self portrait, trying to capture that inner essence...
    I like it, but I like your current profile picture much better, you look like a Greek philosopher.;))
    Thank you for your kind comment on my sunset pictures.;))
    xoxo

    RépondreEffacer
  4. Aigri ? Je ne sais pas. Mais mélancolique, ah, ça, oui, sûrement…
    Je t'embrasse, cher Roger.

    RépondreEffacer
  5. @David: So happy to see you here once again. In truth you are right. Most of the time, living is a marvellous thing. Making friends, helping them... My woman, women in general... :-))) one always has the right to do window shopping!
    Music and photography, trips, seeing friends during trips...

    Hélène knows that I have this tendency to depression from time to time, specially when I am dead tired after a creative process of some sort. And you know what? At the bottom of it, I am unsure about myself, about what I do, the usefulness of it.

    Roger

    RépondreEffacer
  6. @Françoise : Quel magnifique compliment tu fais là. C'est curieux, les Quatre Saisons font aussi partie de mon répertoire favori, essentiel. Quant à Hélène... c'est simple : que serais-je sans elle ? Merci.

    Roger

    RépondreEffacer
  7. @Zuzana: I dunno... :-) But you're entirely right. Modifying one's own portrait can be a very rewarding challenge.

    In this case, it is no way near finished. I'm still working on it...

    Roger

    RépondreEffacer
  8. @Dominique : Hé ! Bonsoir-bonjour très chère toi. Parfois je pense que tu m'as oublié et puis pouf ! Un commentaire, toujours bien senti, qui va toujours au fond des choses...

    Me connaîtrais-tu mieux que je ne me connais moi-même ? Nous sommes toujours mauvais juges... Tu as raison, je jette un regard, il s'agit de mélancolie. C'est aussi beaucoup plus de mélancolie que je voulais parler.

    Merci, avec nos baisers du Québec :-)

    Roger

    RépondreEffacer
  9. Je ne commente pas à chaque fois mais je viens toujours, fidèlement…
    D.
    experte en mélancolie :-)

    RépondreEffacer
  10. @Dominique : ayoye c'est gentil au cube... Toi aussi, hein, la mélancolie... un état d'âme difficile à contrer. C'est quand je suis le plus rigolo que le mal de vivre me menace.

    Roger

    RépondreEffacer
  11. http://www.dailymotion.com/video/x3iiqk_barbara-le-mal-de-vivre_music

    RépondreEffacer
  12. @Dominique : Dominique, la Parisienne... Dominique, l'amie pour toujours, Dominique... j'avais oublié cette chanson de Barbeara, merci de l'avoir cherché pour moi.

    Le mal de vivre. J'ose écrire, il est dommage que cette chanson finisse bien, ou si peu mal, c'est selon... parce que le mal de vivre est souvent là pour rester, il faut « faire avec » comme on dit; Que ce soit À Paris, à Montréal, à Québec ou en Bretagne, il est souvent difficile de vivre.

    Et j'ajoute, si tu me permets, merde !

    Roger

    RépondreEffacer
  13. J'aime bien ce portrait, malgré l'amertume qui en ressort. L'amertume ou peut-être la fatigue, tout simplement.

    RépondreEffacer
  14. @hpy : Amertume, regret, fatigue ? Qui sait vraiment ? Ce serait plus simple si j'avais décrit un état permanent. Mais ce n'est au fond qu'un instant fugace de vie, rien d'autre.

    Merci...

    Roger

    RépondreEffacer
  15. Je suis très émue de te retrouver Roger après tout ce temps. Longtemps absente de mon côté j'ai eu souvent des pensées pour toi en rapport à ta si longue absence...
    Cumulée à la mienne cela finit par faire très long...
    Je découvre donc avec plaisir ce retour et cette manière bien particulière de nous proposer tes travaux...
    Mélancolie dans le regard, c'est ce que je ressens un peu en regardant ce portrait...

    En espérant que tout aille bien pour toi, pour vous....

    RépondreEffacer
  16. @Pierre de Lune : Bonjour ! En effet, nos chemins se croisent à nouveau. Il ne faut pas s'en faire, la vie a ses hauts et ses bas. Je me demande même parfois si je n'ai pas tendance à cultiver ces bas, qui sont des périodes où je suis très productif. Étrange...

    Merci de ta compréhension,

    Roger

    RépondreEffacer
  17. A tendency to depression means many time just the intense fire of the artist and the lack of energy he had already used for creating.
    Chopin is not good for such moments, just the opposite.

    RépondreEffacer
  18. Thank you for your words, Marius. What you say corresponds exactly to what my wife tells me. I am not the man who will take pills in this kind of situation. On the other hand, you know how hard it is to discipline oneself. Anyway, I think that I am slowly getting out of it. I am certainly still alive and kicking! :-)

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)