Pages

dimanche 7 février 2010

Virginia Tech: Broken Dreams / Virginia Tech : Rêves brisés

Virginia Tech: Broken Dreams

After reading a poignant post by gypsywoman against violence, I promised her that I would publish an image that I made during the night following the mass murders at Virginia Tech. I made in fact half a dozen of them and finally settled on one of the simplest, most direct I could think about.

I hope that I will offend none of my American friends, some of them dear friends for many years now. I hope that I will not offend any of them, but it is my duty to condemn with great force the Cult Of The Gun. What's written in the Constitution does not interest me. What chills me to the bones is the number of people killed with guns in a democracy like the USA.

Violence breeds violence. Guns, instruments of death, kill so many, so fast.

Just imagine: students at Virginia Tech wanted the right to go to the University armed... unthinkable. It will never be too late to stop that frenzy.

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

••••••••••••••••••••••••••••

Virginia Tech : Rêves brisés

Après avoir lu un message de gypsywoman contre la violence, je lui ai promis de publier une image que j'ai créée durant la nuit qui a suivi la tuerie à Virginia Tech. J'ai réalisé en fait une demi-douzaibne de celles-ci et j'ai finalement choisi l'une des plus simples et des plus directes.

J'espère que je n'offenserai aucun de mes amis Américains ici, dont certains sont des amis chers depuis de nombreuses années maintenant. J'espère que je n'offenserai aucun d'entre eux, mais c'est mon devoir de condamner avec force le Culte des armes à feu. Ce qui est écrit dans la Constitution ne m'intéresse nullement. Ce qui me glace, c'est le nombre de personnes tuées par arme à feu dans une démocratie comme les États-Unis.

La violence engendre la violence. Les armes à feu, instruments de mort, tuent tant de gens, si rapidement.

Imaginez : un bon nombre d'étudiants de Virginia Tech voulaient obtenir le droit de porter une arme sur le campus... impensable. Il ne sera jamais trop tard pour stopper cette folie.

Note : J'ai créé cette oeuvre pour mes amis américains. C'est pourquoi les mots sont en anglais seulement.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

Virginia Tech: Broken Dreams / Virginia Tech : Rêves brisés

14 commentaires:

  1. *** Œuvre touchante qui vise à lutter contre la violence... merci Roger !!! ***

    RépondreEffacer
  2. Bonjour Nancy, ou bonsoir, c'est selon... Merci de ton commentaire.

    Là où je vis, il n'y a pas ce culte du fusil et il y a très peu d'armes à feu. Sûr, il y a de la violence, comment l'empêcher totalement ? Mais au moins les gens ne s'entretuent pas à coups de revolver. Résultat pratique, on observe les statistiques suivantes  (meutres par 100 000 habitants) :

    Montréal : 1
    New York : 6
    Chicago : 18
    Philadelphie : 23
    Détroit : 34...

    Épouvantable. Certaines villes américaines ont des taux relativement bas (entre 3 et 5). Mais elles sont rares.

    Roger

    RépondreEffacer
  3. Pour une fois je dois admettre que ce dessin est touchant !
    Salut mon tchum !

    RépondreEffacer
  4. @Suzanne : oui, je pense qu'il traduit pas mal ma pensée. Pour une fois...

    RépondreEffacer
  5. une belle oeuvre pour dénoncer toutes ces tueries, meurtres etc..
    j'ai jamais compris qu'un pays puisse avoir autant d'armes en circulation..

    @mitiés
    Phil

    RépondreEffacer
  6. *** On ne doit pas sortir sereinement à Détroit, Philadelphie ou Chicago ... ça fait froid dans le dos quand on regarde ces statistiques !!!!! ***
    Merci Roger.

    RépondreEffacer
  7. Roger, merci pour visiter mon blog.
    Oui, je lire français. Un peu. Je ne sais pas exposer mes idées en français trés bien.
    Je suis brésilienne. Je parle, je écrire, je lire portugais três bien. J´aime beaucoup Portugais. Je suis journaliste et écrivaine.
    Est-ce qui tu connais mon pays ? J'aime Brésil. Il est joli.
    Depuis 1985, les brésiliens vivent dans une démocratie. Dictature jamais plus! Maintenant, Nous avons un président très important. Maintenant, le Brésil est grand! Les gens sont heureux. Mais toujours il faut de combattre la violence et la pauvreté de partie de la population
    Merci pour visiter mon blog. Un beau jour pour toi.
    ...........................
    Yes, I know read English. But, I don´t know explain my ideas in English very well.
    I´m brasilian (from Brasil, not Brazil). I speak, I write, I read Portuguese very well.
    I like, I love my idiom. I´m a journalist and a writer.
    Do you know my country? Brasil is beautiful, wonderful!
    Since 1985, the brasilian people lives in a democracy. Dictatorship never more! Now, we have a very important president. Now, people is happy. But still it´s necessary to fight the violence in the great cities and to eliminate the poverty of part of the population.
    Thanks for visiting my blog. Have a nice day.
    ....
    Sim, eu leio francês e inglês. Um pouco. Não sei expor muito bem minhas ideias em francês ou inglês. Sou brasileira. Falo, escrevo, leio em Português. Amo muito o Português. Sou jornalista e escritora. Você conhece meu país? Eu adoro o Brasil. É muito bonito. Desde 1985, os brasileiros vivem numa democracia. Ditadura, nunca mais! Agora, temos um presidente muito importante. As pessoas estão felizes. O Brasil é grande, mas ainda é necessário combater a violência e a pobreza de parte da população. Obrigado por visitar o meu blog. Um bom dia para você.

    RépondreEffacer
  8. BONJOUR les gens
    Magnifique Roger tu sais de jour en jour je suis si étonnée. Tu as raison trop de violence et cela commence bien tôt de nos jours. Avant la vie était plus tranquille maintenant je dois me retourner sans cesse et j'en ai bien assez. Mais comment faire cesser cela! Déja si les parents surveillaient les enfants ce serait une si belle chose c'est une solution puis je ne sais pas ce que faire en voyant cette violence quotidiennement c'est devenu Lamentable.
    Que faire alors!!!

    RépondreEffacer
  9. Cela m'étonnerait, mais j'espère qu'en 'partant' C.Heston a emporté avec lui, et avec sa médaille présidentielle de la liberté que lui a remis Bush, la NRA qui défend toujours cette ... de deuxième amendement.
    Bouhh! La colère me remonte comme on dit chez moi.
    Très, très touchant ton Œuvre !
    A+ Roger

    RépondreEffacer
  10. Je n'ai pas suivi l'évènement en question, mais je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas mettre un fusil dans les main de n'importe qui. On est tellement nombreux à être un peu fous.

    RépondreEffacer
  11. Bravo pour ton investissement ..et il faut en parler encore et encore!!!!
    bonne journée

    RépondreEffacer
  12. Cette oeuvre me serre la gorge chaque fois que je la vois. Chaque mort est une fin du monde.

    --

    My throat closes each time I see this image. Each death means the end of a world.

    RépondreEffacer
  13. what an incredibly beautiful homage you created - and you chose so well - the simple and the direct - magnificent - and the words of your post speak again simply and directly to such a horrendous mark of this country and of many others - thank you for mentioning my own few words - sadly, at times, words are all we have -

    RépondreEffacer
  14. Merci à vous tous. Je manque terriblement de temps pour répondre individuellement, mais je vous lis, n'ayez crainte ! Les armes à feu sont pour tuer. :-(

    •••••••••••••••

    Thanks to all of you. I do not have time to answer each of you right now, but I do read you, don't fret! Firearms are instruments of death. :-(

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)