Pages

mardi 2 février 2010

Portraits: A Case In Point / Portraits : un exemple

Portraits: An Example

The way you do portraits may depend on a lot of factors. In my case, the models have to know that they are only modelling clay, a starting material with which I will do as I please in order to convey certain emotions. When you see one of my portraits, you only see the finished product. You've got no idea of the starting material... unless I choose to show it to you in a technical article.

Absolutely all my portraits are heavily modified. Forms, shapes, expressions... I modify everything until I am satisfied and the final image shows what I want to show.

In order to illustrate this, I've decided to show once again a portrait of Lady Samantha from Indiana, first shown here on October 18, 2009 and considered by many as being "exceptional" for what it's worth. The difference is, I will also show you the initial image. Remember, usually you never see the initial image and have no chance to compare.

Granted, Lady Samantha was not at her best in the initial image. But I did not care, as long as she took the expressions I asked her to take.

Some have called this trickery, even treachery! I call it artistic licence. :-)

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

••••••••••••••••••••••••••••

Portraits : un exemple

Votre façon de faire du portrait peut dépendre d'un grand nombre de facteurs. Dans mon cas, les modèles doivent savoir qu'ils ne sont que de la pâte à modeler, un matériau de départ à partir duquel je vais faire ce que veux dans le but de transmettre certaines émotions. Quand vous voyez un de mes portraits, vous ne voyez que le produit final. Vous n'avez aucune idée du portrait initial... à moins que je ne choisisse de vous le montrer dans un article technique.

L'absolue totalité de mes portraits sont lourdement modifiés. Formes, disposition, expressions... tout y passe, jusqu'à ce que je sois satisfait et que le portrait final montre ce que je désire.

Pour illustrer le point, j'ai décidé de reprendre ici un portrait de Lady Samantha d'Indiana, montré pour la première fois ici le 18 octobre 2009 et considéré par beaucoup comme « exceptionnel », pour ce que ça veut dire. La différence, c'est qu'ici j'ai choisi de vous montrer également l'image de départ. N'oubliez pas, normalement vous ne voyez jamais cette image initiale et n'avez aucune chance de comparer.

J'admets que Lady Samantha n'est pas à son meilleur sur l'image de départ. Mais je n'en ai cure, en autant qu'elle prenne les expressions que je lui demande de prendre.

Certains ont qualifié ce genre de travail de tricherie. Pour moi, c'est un problème de licence artistique, rien d'autre. :-)

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

Final Portrait / Portrait final


Initial Image / Portrait initial

7 commentaires:

  1. *** Très étonnant le portrait du départ et le portrait une fois retouché ! J'imagine que c'est un sacré travail !!!! Que pense le modèle du résultat ? ***

    RépondreEffacer
  2. où l'on peut voir tout le travail de retouche
    et il n'y a aucunement de tricherie à mon gout mais un sacré travail artistique
    moi j'adore !

    RépondreEffacer
  3. Le résultat n'est pas toujours aussi bien réussi. Sur les magazines de vedettes toutes les photos sont retouchées et bien souvent on a du mal à les reconnaître.

    RépondreEffacer
  4. J'admets que ce portrait me plaît mais il reste que j'ai encore beaucoup de problème face à ce travail pas que je considère une tricherie mais pour moi j'aime une photo qui n'a pas besoin de retouche, et Samantha me plaît même sans retouche !!!!

    RépondreEffacer
  5. @Nancy : ... il arrive parfois en cours de route que e me débarrasse totalement de la photo originale... Avec certains modèles, il est difficile d'expliquer, et alors j'abandonne parce que les résultats ne seront pas ceux que je veux. Lady Samantha, pour sa part, aime beaucoup.

    @Phil : Tu as raison. La tricherie n'a rien è voir là.

    @Solange : Ceci n'a rien à voir avec ce qu'on fait dans les magazines. On utilise alors des logiciels qui corrigent automatiquement les défauts. Quand on me demande ça professionnellement, j'utilise pour ma part "Portrait Professional Studio", un des leaders dans les logiciels de correction automatique.

    Ici, il ne s'agit pas de retouche. Il s'agit de resculpter tout le visage pour véhiculer le sentiment désiré. Quand je dis resculpter, tout y passe : je refais le nez (je le remplace totalement parfois), je refaçonne toute la forme du visage, de la bouche, du mention, du front... tout. C'est un travail fait au pinceau.

    Au pinceau électronique, certes ! Mais ça se manipule comme un vrai pinceau, angle, pression, texture, mouvement... la souris est totalement à proscrire dans ce travail qui s'étale sur des jours.

    @Suzanne : Il faut se convaincre que ceci n'a plus rien à voir avec la photo classique. Rien. Et d'habitude je ne vous montre pas le produit initial et vous ne savez pas. Et alors, est-ce que la tricherie disparaît parce que je ne vous informe pas ? :-)

    RépondreEffacer
  6. Usually, we expect that a woman`s face have to look smoother and rounder over a man`s face that should be harsher and bonier. So, I agree that in a woman`s case a portrait can be heavily modified.

    The women themselves use many kinds of trickery to "appear" better, so why the same software trickery should be forbidden to photographers?

    RépondreEffacer
  7. O retrato inicial é belo, e o final ficou chocante.
    BEIJÃO

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)