Pages

samedi 3 mars 2012

Portrait d'un homme honorable / Portrait Of A Decent Man

Portrait d'un homme honorable

Je n'ai jamais revu cet homme. Il m'avait fait une très forte impression.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Portrait Of A Decent Man

I never saw that man again. He had impressed me very much.

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

32 commentaires:

  1. vous ne l'avez pas revu. vous l'avez vu.
    Il y a des êtres que l'on croise et chaque jour , nous pouvons parfois y penser.
    la puissance de l'instant
    un croissement honoré d'un essentiel!
    voyez vous nous permettez ce baume , au mystérieux , à ces rencontres qui sont le paradoxe fulgurance et eternité , une fois

    RépondreEffacer
  2. La vie fait ce qu'elle a à faire et on ne sait pas quoi ni pourquoi !

    RépondreEffacer
  3. Very interesting shot, at times people leave an everlasting impression opon us.;)
    Thnak you for your recent visit, indeed it seems that it is very cold in your part of he world;))
    xoxo

    RépondreEffacer
  4. Il y a des personnes comme ça qui font une forte impression sur nous et que nous ne revoyons jamais c'est dommage.

    RépondreEffacer
  5. Je trouve qu’il te ressemble un peux.
    Tu nous montres des photos de neige sensationelles! Mais cela donne vraiment froid – surtout à ceux qui ont le sang léger à cause d’habiter le Sud depuis longtemps! Mais d’un autre côté j’aimerais mieux avoir de la neige que d’avoir passé la nuit de vendredi soir dans ma salle d’eau en écoutant la tornade ! elle a touché à 6 miles de chez nous… un peu trop près…

    RépondreEffacer
  6. Bonjour, Roger

    Pensif, philosophe et doux..
    Merci beaucoup.

    En fraternité

    RépondreEffacer
  7. @Frankie : Un esprit complexe, Frankie, vous avez un esprit complexe porté à lier les idées de façon inattendue… je ne sais jamais quelle sera la surprise de vous lire ! :-)

    Dites, sentez-vous la puissance dans le regard de cet homme, et pourquoi il m'a tant impressionné ?

    Roger

    RépondreEffacer
  8. @Suzanne : Oh mais c'est absolument vrai. Et elle ne donne pas dans la dentelle, la vie. Je me dis qu'un jour, peut-être, je le reverrai.

    RépondreEffacer
  9. @Zuzanna : Hello dear Zuzana! Cold it is, isn't it? We went out for breakfast this morning, by a minus 15°C… at the beginning of march! Even for here it's kinda cold…

    Yes, truly, this is a very impressive man.

    RépondreEffacer
  10. parfois il faut tellement de temps en soi pour savoir pourquoi l'on a choisi tel ami. alors ce que vous me demandez ne peut être qu'un jeu que je ne peux jouer à par que l'on peut sentir une forme de partern entre vous est lui , qui se ressemble s'assemble..; l'idéal du moila paix et le calme qui reigne sur sont visge,
    par rapport à vos inquiétudes parfois.. je ne peux associer plus
    , je vous embrasse très chaleureusement Roger

    RépondreEffacer
  11. Un de ces êtres qui vous marque à jamais.

    RépondreEffacer
  12. @Solange : En effet. Peut-être est-ce dû au fait qu'aujourd'hui nous pouvons rencontrer beaucoup plus de gens qu'auparavant à cause des voyages, je ne sais pas.

    RépondreEffacer
  13. @Vagabonde : :-) C'est vrai. Il est plus calme cependant… Pour l'hiver, ici, ça e lâche pas. Encore -20°C ce matin, -10 actuellement.

    Nouys avons beaucoup entendu parler de ces tornades qui se sont déchaînées en Indiana notamment, où nous avons des amis. Pas très gai.

    RépondreEffacer
  14. @Herbert : Oui, il est certainement tout ça. Merci…

    RépondreEffacer
  15. @Alexandre : Absolument. Et parfois, on ne sait pas trop pourquoi, en tout cas pas au tout début.

    RépondreEffacer
  16. @Frankie : Sage réponse ! Sage réponse s'il en est une…

    Cela veut aussi dire que j'aurai raté mon coup. Ou plus simplement que c'est mission impossible par l'intermédiaire d'une seule photo, ce qui revient un peu au même finalement.

    Je devrai trucider le faiseur d'images qui est en moi, il se prend pour un autre je trouve, surtout ces temps-ci !

    Ce dernier paragraphe, c'était seulement pour être rigolo…

    RépondreEffacer
  17. incredible image, roger - no one can touch your black/white - and there the texture and contrast are just superb, as always - you have captured his spirit so well - one cannot help but wonder of his story -

    RépondreEffacer
  18. Et bien la photo est splendide ce portrait aussi ROGER
    Bonne soirée

    RépondreEffacer
  19. cela veut-il dire que c'est vous jeune homme.

    mais si un autre
    parfois il nous ai donné de rencontrer quelqu'un un instant pour influencé la trajectoire de notre vie

    en matière de rencontre on ne se rate pas
    bisous
    je ne suis pas en avance
    belle journée Roger

    RépondreEffacer
  20. @Jenean: thank you dear Jenean. I sometimes wonder how come some portraits can come out so well while many others don't, whatever artifice you use in post-processing. I think that in this case at least, it simply emanates from the subject and the photographer's merits aren't so great after all. Not in this case.

    Where have you gone?

    RépondreEffacer
  21. @France : Merci infiniment… Et non, nous ne sommes pas parents du tout, bien que j'admette la ressemblance ! Il y a peut-être aussi dans le regard cette façon d'envisager la vie, et là la ressemblance me semble évidente… :-)))

    RépondreEffacer
  22. merci pour le 8 frankie est contente

    heureuesement maintenant que vous me connaissez et que vous me prevenez quand vous faites grosses blagues avec des mots fort "trucider"
    et que vous commencer à me connaitre avec ma torpédo au quart de tour .. ouf une blague.

    d'ailleurs j'adore ces rencotres edelweiss tiens je la nomme aujourd'hui . la foudre sur le coeur et imprime le tatou , l'empreinte à la conrad de l'autre en nous comme si on croiser son double l'autre par de nous même car vous le savez à l'origine nous étions deux
    je vous embrasse bien chaleureusement roger

    RépondreEffacer
  23. et 8 c'est le chiffre de l'infini

    RépondreEffacer
  24. He looks like one of my uncles, so dear to me! Belle prise !

    RépondreEffacer
  25. @Frankie : 8, le chiffre de l'infini ? Ahhhh…. ha ! Je vous en réserve un, un huit, dans un prochain message… Un extraordinairement, phénoménalement inutile huit !

    :-)

    RépondreEffacer
  26. @Florian : Farceur, va ! Et puis, je n'ai jamais eu la barbe longue comme ça, Hélène m'aurait foutu à la porte… :-)

    RépondreEffacer
  27. @Spider: Indeed? strange, but this is Life...

    RépondreEffacer
  28. oui je suis curieuse de ce 8

    RépondreEffacer
  29. @Frankie : La curiosité est un vilain mot, ma chère… :-)

    Je m'exécute à l'instant, et ce huit que je dois maintenant réinventer, apparaîtra plus tard ce soir !

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)