Pages

mercredi 26 octobre 2011

Impressions de Paris - 10 / Impressions From Paris - 10

Fenêtres

Un autre instantané pris dans le quartier de la Porte des lilas.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Windows

Another snapshot from the Porte Des Lilas Quarter.

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

9 commentaires:

  1. Beaux jeux de formes et de lignes , bravo tu es toujours aussi perfectionniste !

    RépondreEffacer
  2. J'aime aussi beaucoup à la photographie fenêtres. En plus de portes et tous les détails visibles sur une base quotidienne.
    Félicitations pour votre grand tableau.

    RépondreEffacer
  3. @Suzanne : Merci... c'est vrai que je suis perfectionniste... probablement trop. On ne change plus à mon âge cependant, surtout pas quand on est un prophète, non ? :-)))

    Et tu as raison, il y avait quelque chose d'invitante dans ce jeu de lignes. Je n'ai fait que redresser le tout pour rendre plus symétrique encore.

    Roger

    RépondreEffacer
  4. @Roberto : Merci Roberto ! Tu as raison : toute le monde voit ces fenêtres tous les jours, et il suffisait de choisir le bon angle... :-)

    •••••••••••••••••••••••

    Gracias Roberto! Que tiene razón: todo el mundo puede ver las ventanas todos los días, y fue suficiente para elegir el ángulo derecho ... :-)

    Roger

    RépondreEffacer
  5. ce tableau photographique m'évoque
    des guillotines en série,
    les petites têtes sortent pour voir quel est donc ce bruit dehors ?
    Les collecteurs de commérages pointent leur nez , leur têtes aux fenêtres

    Les fenêtres activées par le diable chargé de la surpopulation
    envoie le jus dans les fenêtres
    qui se referment et décapitent

    L'EMPRISE DU GRIS,
    LES Touches DE Rouges et de carmin
    la littérature faits divers
    la nuit à BRUXELLES pour résoudre la crise économique…

    L’art est mitoyen de la contemporainité

    Cher Roger , j'ai attendu avant d'écrire
    et c'est ce jus qui reste au bout de ma plume…

    Je vous embrasse fort cordialement,
    &
    je n'écrirai pas sur votre "fandejo" en scooter

    dix ans de responsable de radiologie dans un CHR régional
    m’a permis de palper en chair broyée,
    la résultante de ces spermes de nombril.

    Prés bien de les prendre sur le vif
    ces matadores de l'insolence : "çà n'arrive qu'aux autres"

    Très lumineuse comme j'aime resplendir, on ne le dirait pas !

    Congratulation MR ROGER de Saint SOPHIE

    RépondreEffacer
  6. @Frankie : woohoo Franke quelle inspiration galopante et débridée... mais follement amusante à lire! Écriture que l'on ne peut apprendre en quelques jours... Je ne vous savais pas ce talent.

    Pour le jeune écervelé sur son deux-roues, la photo parle d'elle-même...

    Roger

    RépondreEffacer
  7. merci ROGER de votre petit mot,
    j'avais peur en écrivant mais je ne pouvez pas sortir de cette image
    je n'avais pas vu vos façade orangers
    quel souffle formidable que de les voir.
    je vous souhaite un excellent week end et de belles promenades pour nous ravir de vos photographies nous avons besoin de grande évasions
    je vous embrasse chaleureusement Françoise -FRANKIE

    RépondreEffacer
  8. c'est beau, mais fait peur aussi, cette promiscuité..

    RépondreEffacer
  9. @ELFI : Je ne saurais être plus d'accord. La ville avec tous ses avantages... mais aussi ce problème de promiscuité constante avec laquelle je ne saurais pas vivre.

    Il faut dire que je suis ce qu'on appelle par chez nous « un gars de la campagne », des petites villes et des grands espaces. Cet entassement urbain me laisse mal à l'aise.

    Roger

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)