Pages

lundi 25 octobre 2010

Black Beauty / Beauté noire

Black Beauty With Hungry Eyes

I was feeling very pessimistic when I created this image last night. Very. I rarely mix politics with my blog but... I was thinking about the rapidly approaching American mid-term elections and I could feel the cold. I was thinking about this stupid new political party that threatens Québec with its extreme right ideas. Less government, less taxes, they call it. More police, more jails, more warplanes, they also call it. Less help for the poor, they don't say but...

Don't you feel the cold? The cold eyes of those people who govern us or threaten to govern us? I've got the right to make money, the right not to pay taxes...

And others have the right to suffer, it's their fault after all, is it not?

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

••••••••••••••••••••••••••••

Beauté noire aux yeux affamés

Je me sentais très pessimiste la nuit dernière quand j'ai créé cette image. Très. Je parle rarement de politique dans ce blogue mais... Je pensais à l'élection de demi-mandat qui approche à grands pas aux États-Unis et je pouvais sentir le froid. Je pensais à ce stupide nouveau mouvement politique qui menace le Québec avec ses idées d'extrême-droite. Moins de gouvernement, moins de taxes, qu'ils appellent ça. Plus de policiers, plus de prisons, plus d'avions de chasse, qu'ils appellent ça aussi. Moins d'aide pour les démunis qu'ils ne disent pas mais...

Ne sentez-vous pas le froid ? Les yeux froids de ces gens qui nous gouvernent ou menacent de nous gouverner ? J'ai le droit de faire de l'argent, le droit de ne pas payer de taxes...

Et d'autres ont le droit de souffrir. C'est leur faute après tout, n'est-ce pas ?

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

Black Beauty With Hungry Eyes / Beauté noire aux yeux affamés

25 commentaires:

  1. Je vois tu es très morose, mais je garde espoir encore dans la vie, je sens qu'on devra se lever et se battre, mais bon, un jour à la fois et en temps voulu... J'ai juste écouter "tout le monde en parle" hier et des fois je ressens la stupidité des gens mais aussi l'humour qui je crois guérit tout. alors vas y, amuse toi un peu, ça te retapera le moral !

    RépondreEffacer
  2. oui je sens le froid d'ici ROGER

    RépondreEffacer
  3. Cher Roger, ce mouvement est mondial, je crois, et, oui, il fait froid, très, très froid dans le dos. L'histoire bégaye et les hommes n'apprennent pas.
    Je t'embrasse.

    RépondreEffacer
  4. BOnsoir juste un bonsoir
    ROGER mais je vais revenir
    Je t'embrasse

    RépondreEffacer
  5. Il faut se tenir les coudes, Roger, nous sommes tous sur le même bateau qui a tendance à pencher à tribord.
    Une pensée pour les Suisses qui vont devoir voter dans un mois CONTRE, j'espère, une initiative qui pue: le renvoi des criminels étrangers (il n'y a pas de distinction de crimes, tous dans le même paquet: une idée de droite, la même droite qui veut interdire le travail à temps partiel, surtout chez les femmes... hé, hé).
    Vivre avec décence, c'est aussi un acte politique.

    RépondreEffacer
  6. Roger thanks for visiting the last time through his blog comments that he was retiring from the blog and I thought that he did not so do not stop by your blog now I was surprised to see Greetings

    RépondreEffacer
  7. Je partage ces mots....ailleurs ou ici je voie que c'est partout pareil...

    RépondreEffacer
  8. wow what picture! mere art. I like it.
    a hug

    RépondreEffacer
  9. @Suzanne : Il est si difficile de voir l'égoïsme de beaucoup de gens, qui ne connaissent pas le sens du mot partage. Tout est tellement toujours « moi, moi, moi » que j'en suis parfois dégoûté. Ça ne m'empêche pas de profiter de la vie, mais cette vie a parfois un petit côté amer.

    Amitiés,

    Roger

    RépondreEffacer
  10. @Flo : n'est-ce pas ? L'égoïsme semble parfois mener tout.

    RépondreEffacer
  11. @France : Merci de venir faire un tour... une bise au-dessus de l'Atlantique ! :-)

    Roger

    RépondreEffacer
  12. @Dominique : Non, les hommes n'apprennent pas du tout. Ou si peu. Comment expliquer ce chacun pour soi ? Comment expliquer ce retour à droite où chacun veut simplement protéger le fond de sa poche ? Pas besoin d'aller bien loin. Je vois autour de moi des gens s'opposer aux mesures sociales essentielles au fonctionnement d'une société décente, d'une société qui se respecte. Mieux vaut, parfois, ne pas regarder.

    Roger

    RépondreEffacer
  13. @Monic : Pour la Suisse, je ne savais pas ! Et ça me surprend. Cette histoire de temps partiel, c'est complètement fou. Pour les criminels, la distinction que je vois, c'est le renvoi d'un criminel notoire et/ou dangereux, qui me semble justifié. Pour le reste, mettre tout le monde dans le même panier est tellement inacceptable.

    Regarde ce qui se passe en Californie, étranger ou pas. Trois crimes, et c'est la prison à vie. Un jeune condamné trois fois, même pour des délits très très mineurs, se ramasse en prison pour ne plus en ressortir. Il y a là quelque chose de délirant.

    Les délits mineurs, quand on n'a rien du tout, ça arrive plus souvent...

    Roger

    RépondreEffacer
  14. @José : Thanks, it's my pleasure. Yes, I decided to go on with the blog. It is very useful, I think. :-)

    Roger

    RépondreEffacer
  15. @Leovi: Thanks to you. Creating this image was, in fact, psychologically difficult.

    Roger

    RépondreEffacer
  16. @Ray : N'est-ce pas ! Oui, c'est partout pareil.

    Roger

    RépondreEffacer
  17. @Reltih: Thank you!

    Fue mucho trabajo. Yo no estaba seguro. Yo no estaba seguro y he hecho varias versiones. Este es el mejor, creo.

    Muchos abrazos, mi amigo.

    Roger

    RépondreEffacer
  18. C'est originale je trouve ROGER

    RépondreEffacer
  19. ROGER tu vas bien et que fais tu ?

    RépondreEffacer
  20. Peu de commentaires sur la photo comme telle, je note. C'est qu'elle est d'une étrangeté qui donne froid, qui rend mal à l'aise. En tout cas, moi, c'est l'effet qu'elle me fait.

    --

    Very few comments about the actual picture, I notice. Its very strangeness makes one cold and uneasy. Or maybe I should say makes me cold and uneasy.

    RépondreEffacer
  21. @France et Flo : ne vous découragez pas, je fais surface lentement... :-)

    Roger

    RépondreEffacer
  22. @Hélène : Ça explique en partie le découragement qui est le mien parfois face à ce bloque. Cette photo, cette image devrais-je dire, est une de celle qui m'a coûté le plus cher en temps et en investissement personnel. C'est pour moi un point tournant. Mais chaque fois que cela se produit, le résultat ne plaît pas outre mesure. C'est comme ça, c'est maintenant la direction que j'emprunte de plus en plus.

    ••••••••••••••••••••

    @Hélène: What you say explains in part the discouragement that is sometimes mine about this blog. This photo, this image I should say, cost me a lot, both in time and in personal investment. For me, it is a cornerstone. But each time I reach such a point, the results are rarely very well received. It is nevertheless the direction I intend to take.

    Roger

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)