Pages

samedi 29 juin 2013

Cimetière de bateaux de Camaret / Camaret's Boat Graveyard

Cimetière de bateaux de Camaret

Pour Françoise et Elfi

Pour vous tous et vous toutes bien sûr, mais spécialement pour Françoise et Elfi qui ont reconnu le cimetière de bateaux de Camaret dans la photo du message précédent.

Il n'y a pas d'interdiction apparente de grimper à bord de celui-ci, mais entre vous et moi, je ne me fierais pas è la solidité de cette vieille charpente.

Souvenir de ce futur qui s'échappe et s'enfuit
Il ne reste rien derrière
Que la crainte de se passé si présent

Je me demande pourquoi j'ai écrit ça.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

Camaret's Boat Graveyard

For Françoise And Elfi

This photo is for each of you of course, but specially for Françoise and Elfi who recognised the Camaret's Boat Graveyard in the previous post photo.

There is no apparent sign not to climb aboard this one, but I would not trust this old carcass for one single second.

Memory of a future that vanishes and goes away
There is nothing left behind
But the fear of this ever present past

I don't know why I wrote that.

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

13 commentaires:

  1. ah...il est encore entier!
    photo superbe!

    RépondreEffacer
  2. Comme dirait le César de pagnol "ça me fend le cœur"!

    RépondreEffacer
  3. INSPIRADORA IMAGEN.
    UN ABRAZO

    RépondreEffacer
  4. J'adore ROGER et j'adore partir la journée sur CAMARET
    bisou

    RépondreEffacer
  5. C'est un endroit fascinant ...ta photo est vraiment très belle !!
    Bonne journée Roger

    RépondreEffacer
  6. Ce cadavre apparaît aussi sur une de mes photos.

    http://hpyl.blogspot.fr/search/label/Camaret%20sur%20Mer

    RépondreEffacer
  7. Très belle photo de désolation.

    RépondreEffacer
  8. Très belle photo de désolation.

    RépondreEffacer
  9. Barque échouée

    Barque échouée au bord des rivages bretons,
    J'ai désappris l'essor de mes jeunes sillages
    Et laissé, sur mes flancs, se nouer en festons
    Vos scalps souillés d'écume, ô goémons des plages.

    Il ne m'importe plus si d'autres les refont,
    Mes croisières d'antan, mes belles odyssées ;
    Promise au lent trépas des carènes blessées,
    J'abandonne le large à celles qui s'en vont.

    Ni l'aile des courlis que le matin soulève,
    Ni l'émoi de la mer sous un vierge soleil
    Ne peuvent, dans mon être à la tombe pareil,
    Faire sourdre un regret ou tressaillir un rêve.

    Je vois partir mes soeurs à la pointe du jour,
    Je les vois revenir aux premières étoiles,
    Sans envier le chant que gonflent dans leurs toiles
    La fièvre du départ et l'orgueil du retour.
    Anatole LE BRAZ (1859-1926)

    C'est un peu long mais c'est mon ressenti devant ta très belle photo.
    Bises Roger et belle journée

    RépondreEffacer
  10. superbe photo ca doit etre a voir !

    RépondreEffacer
  11. Very nice old boat, a picture full of poetry!

    RépondreEffacer
  12. this old boat is one of my favorite subjects of yours - it just reeks of stories waiting to be told - secrets held in its weathered soul - and your image of it simply gets it all - plus it's ageless beauty! magnifique, roger!

    RépondreEffacer
  13. jE TE SENS TrISTE ET MOROSE, JAI BESOIN DE ON sOURIRE T DE TA JOIE DE vIvRe.... MAIS J'AIME TOUJOURs TRS IMages,,,,

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)