Pages

vendredi 23 avril 2010

Time To Think - Part Two / Un temps de réflexion - deuxième partie

Time To Think - Part Two

First of all, I want to stress that I have suspended my blog for some time, not closed it. Closing my blog is only one possibility among others, and I would not do it lightly.

In the meanwhile, I will publish other posts on the same subject in a further effort to see more clearly. I read all your comments on the previous post. You suggest some avenues, very good ideas, and most of all this very comforting friendship. This friendship is maybe one of the most important elements.

(I've modified this paragraph. I'm really sorry, Cathy, I totally misunderstood your comment's meaning.) This is a very serious démarche (I love a bit of snobbery when writing in English), one that I'm not taking slightly, and I'm grateful for any help I can find.

Some of you mentioned that it was not easy to receive critique, others that it was difficult to give. Deadly right on both counts... But if one knows how a critique should be done, the whole process is lengthier but perhaps more easily received. After all, a critique is not "I like this" or "I do not like this". I've done this for years on photo.net and Canon Digital Photography and here is one way to proceed:

1. Try to forget about one's own preferences or bias, and be objective as far as possible. This is a tough proposition, I know.

2. Find the pros.

3. Find the cons.

4. Suggest ways to correct the problems if possible. A picture can often be corrected, at least in part.

You could also add a score for creativity (originality) and a score for technique if you feel so inclined.

Tomorrow: Why small-sized photos are often either useless or misleading. An example below in 400x600 pixels, published some time ago in 1500x2250 medium resolution.

Roger Gauthier, The Photographer Who Came From The Cold

••••••••••••••••••••••••••••

Un temps de réflexion - deuxième partie

Une remarque : j'ai écrit que je suspendais mon blogue, non que je le fermais. Le fermer n'est qu'une option parmi d'autres, une décision que je ne prendrais pas à la légère.

En attendant, je publierai d'autres messages sur le même sujet pour tenter d'y voir plus clair. J'ai lu tous vos commentaires dans le message précédent. J'y vois des pistes de solution, des idées très intéressantes, et aussi une amitié très réconfortante. Cette amitié est peut-être l'un des éléments les plus importants.

(Je viens de modifier ce paragraphe, avec mes excuses à Cathy. Je m'étais totalement mépris sur le sens de son commentaire.) Il s'agit d'une démarche fondamentale, réfléchie, et j'accepterai toute aide avec plaisir.

Certains d'entre vous avez relevé qu'il n'était pas facile de recevoir une critique, d'autres qu'il n'était pas facile de faire une critique. Absolument vrai dans chaque cas... Mais si l'on sait comment faire une critique, cela prendra peut-être un peu plus de temps mais le résultat en sera probablement plus facilement accepté. Après tout, une critique ne consiste pas à dire « J'aime ceci » ou « je n'aime pas cela ». J'ai fait de la critique pendant des années sur photo.net et Canon Digital Photography et j'ai finalement adopté la méthode suivante :

1. Essayer d'oublier mes préférences et mes biais personnels. Difficile à faire, je ne le sais que trop.

2. Déterminer les points forts de la photo.

3. En trouver les points faibles.

4. Indiquer comment corriger les points faibles si possible. Une photo peut souvent être corrigée, du moins en partie.

Si le coeur vous en dit, vous pourriez aussi attribuer une note pour la créativité et une autre pour la technique.

Demain : Pourquoi les petites photos sont souvent soit inutilisables, soit trompeuses. Un exemple ci-dessous en 400x600 pixels, publié il y a quelque temps en format moyen (1500x2250 pixels).

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

This Small Photo Gives Almost No Info! / Cette petite photo ne dit presque rien !

28 commentaires:

  1. Désolée de t'avoir heurté en employant ce mot "blues" que tu trouves superficiel. J'avoue que pour moi, le blues est quelque chose de viscéral, fondamental et transcendantal. Bref, c'est bien plus qu'une "formule toute faite", mais une musique de l'âme qui sait relier la terre aux nuages. J'espère que tu trouveras ton chemin, avec ou sans musique, et je passe la main pour la critique: pas le temps du tout. Et d'autres prendront sans doute plus de plaisir que moi à l'exercice. En ce moment, c'est passage en coup de vent sur la toile.
    Je te souhaite une très bonne soirée

    RépondreEffacer
  2. Je suis soulagée un peu de savoir que tu reste avec nous, mais je ne t'ai pas vu souvent ces derniers jours, mais bon , pour cette photo je n'aime pas les parties sombre, mais je suppose que c'était un contre jour. Mais j'aime bien ce vol de pélican !

    RépondreEffacer
  3. @Cathy : Tu as raison, j'ai mal réagi. En relisant ton com, je me rends compte qu'il ne veut pas dire du tout ce que je pensais. Tu m'en vois désolé. Je ferai mieux la prochaine fois. :-)

    RépondreEffacer
  4. Ce vol de pélican est superbe tu as raison Suzanne. Tu sais moi non plus je ne vois plus le Roger celui avec son humour que j'adore et que je recherche tant. Mais faut il réflechir! oui je le pense *
    Donc que tu sois là en ce moment je trouve que c'est superbe. Puis pour la suite nous verrons bien
    Je te souhaite une belle soirée ainsi qu'a ce si bel oiseau

    RépondreEffacer
  5. je regarde ton oiseau tu sais qu'il est beau cet oiseau il pense peut être à toi?

    RépondreEffacer
  6. C'est bien de revenir un peu. C'est vrai que je ne connais rien à la photographie, mais ce que je peux apprendre ne peut pas nuire.

    RépondreEffacer
  7. @Cathy : J'ai modifié le texte du message, avec mes excuses. :-)

    RépondreEffacer
  8. @Suzanne : Yep... et puis, comment oserais-je déserter ton blogue, je te demande ? Laisse-moi encore un peu de temps... :-)

    RépondreEffacer
  9. @France : Merci, c'est touchant. Ne t'inquiète pas, quoi qu'il arrive, je n'abandonnerai pas ton blogue. :-)

    RépondreEffacer
  10. @Flo : Je ne sais pas... Un oiseau, ça pense, crois-tu ?

    RépondreEffacer
  11. Hola Reltih,

    Gracias... Estaré de vuelta en tu blog pronto, mi amigo.

    RépondreEffacer
  12. @Solange : merci pour ce mot. Pourquoi est-il parfois si difficile de se faire une idée ?

    RépondreEffacer
  13. wonderful to see you again -

    RépondreEffacer
  14. @Jenean: ... and if you wait still a bit, gypsy woman, I shall be back on your blogs. The Guy from the northern steppes may be a bit different, though... We'll have to see what surprises I may have in stock for you! :-)

    RépondreEffacer
  15. I thought I will not get rid of you so easy! Ha, ha, just joking!

    I hardly wait to see your opinion about small pictures. Smaller means without details, even the colors seem to change sometimes. Smaller is without sharping. The 600X400pxl is faded and unimpressive besides 2250X1500 variant. Almost all the details have gone...

    RépondreEffacer
  16. et bien comme ce pélican dont le vol est majestueux, je m'envole et attérit chez toi, bien content de trouver cet article
    j'avais peur que cette pause dure..
    quant à trouver une critique à cette photo je ne peux point en trouver à partir du moment où je ne suis pas certain de faire aussi bien...
    bon we
    amitiés,
    Phil

    RépondreEffacer
  17. Bonjour Roger !
    C'est bien de réfléchir sur une première réflexion.
    Moi non plus je n'y connais rien en photo. Des fois elles sont râtées, des fois elles sont belles car je suis aidée par la lumière du soleil.
    Je fais aussi des fois quelques retouches pour quelles soient plus lumineuses.
    Tu es dur avec toi même, cette photo de vol de pélican est superbe. Il faut pouvoir le faire.
    Bon week-end Roger, et à bientôt !ot

    RépondreEffacer
  18. Bonjour, Roger.

    J'avais, je crois, déjà laissé un commentaire sur cette photo et dit : On croirait cet oiseau figé dans le ciel...
    Tu dis la même chose tout autrement.
    Ce qui prouve, comme tu le sais mieux que moi,que la tecnique est au service de l'art.
    Et, ce qui est réjouissant, c'est que ta reflexion te conduit sur le chemin du retour.
    Merci pour tout.
    En fraternité.

    RépondreEffacer
  19. I am glad your blog is not completely closed.
    Have a nice weekend,
    xoxo

    RépondreEffacer
  20. STOP
    Tu ne me déranges jamais
    Au contraire tes mots vont si bien sur mon blog
    Merci

    RépondreEffacer
  21. Hello Roger,
    Pas de problèmes: un commentaire est quelque chose de très bref. Je suis sincèrement touchée par tes excuses, même si je n'avais pas été heurtée par ta réaction. Je comprends qu'en un tel moment de réflexion, on a parfois du mal à s'y retrouver, parmi les multiples réactions individuelles laissées dans ces commentaires si condensés.
    Très bon week-end

    RépondreEffacer
  22. @Marius: No, you won't get rid of me as easily as you thought in your wildest dreams! :-)

    You know, Marius, whatever happens to this blog, self-destruction, cosmetic surgery... I've made wonderful friends here that I will not let go easily. So you can count on me to roam over the blogs like a kami, I would say.

    RépondreEffacer
  23. @Phil : Ces messages et vos réactions aident à orienter ma réflexion, c'est évident. Ça permet aussi de jauger l'intérêt si je puis dire. On verra ce qui arrivera quand je vous suggérerai certaines formules... Je vois de plus en plus ce blogue comme une hydre à deux têtes semant la discorde un peu partout... :-) Plus sérieusement, une formule mixte où tout le monde pourrait y trouver son compte en quelque sorte.

    RépondreEffacer
  24. @Claude : Oui, c'est une façon de pousser davantage ma réflexion. Vous êtes d'une aide précieuse, cela est évident.

    Il n'est pas vrai que tu ne connais rien en photo. Tu n'es peut-être pas une « pro » pour ce que ça veut dire, mais tu as du talent... et rien ne dit que tu ne pourrais pas profiter de ce que je sais faire, sans tomber dans le très complexe.

    J'ai un groupe privé de correspondants, américains pour la plupart, d'où son nom PHOTOGROUP. Dans ce groupe, il arrive qu'on me soumette une photo pour analyse. C'est vraiment le fun, ça permet des échanges où plusieurs interviennent. Tu vois, ça peut prendre bien des formes. Je ne suis pas très avare de mon temps...

    RépondreEffacer
  25. @Claude : ah oui, j'oubliais à propos du pélican... Tu as raison, la photo n'est pas si mal. Mais si tu la compares à la photo grand format fournie précédemment, tu vas voir qu'il y a un abîme entre les deux.

    RépondreEffacer
  26. @Herbert : c'est plutôt moi qui te remercie. Tes réflexions savent orienter sans jamais blesser, un art dont j'aurais avantage à tirer parti ! Je tente par tous les moyens de trouver une formule qui satisfasse à la fois mes lecteurs et moi-même. Je crois que nous allons trouver. :-)

    RépondreEffacer
  27. @Zuzana: I'm trying to keep it on the front burner while trying to think... Hélène, my Secretary to the Treasury, pretends that thinking in my case is mission impossible. She must be right, of course!

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)