Pages

samedi 27 septembre 2014

Les Français vendus à l'anglais / The French would love to speak English

Les Français vendus à l'anglais

Les Français sont béats devant les Britanniques et les Américains. On a souvent l'impression qu'il détestent les Britanniques et méprisent les Américains, mais ce n'est pas vrai du tout. Ils voudraient être comme eux.

Il ne peut en être autrement. Sinon,comment expliquer ces innombrables et stupides emprunts à la langue de Shakespeare ? Qu'on en juge.

On ne publie pas une nouvelle dans une infolettre, on post une news dans une newsletter (sic).

On ne reçoit pas l'Internet par un modem câble ou un modem DSL comme partout sur la planète, on utilise une box. La freebox est produite par la très française compagnie Free, elle-même possédée par la très française compagnie Yliad. Faut le faire.

La publicité de Topito ce matin : Et tu likes, et tu likes… Pouah.

Sans compter les affreux airbags, baskets, runnings, best of (sic), squatteurs. brainstormings, pulls, briefings, coachs (sic, pas coaches), after-shave… Bon sang.

La liste est interminable. Mais quand j'ai vu l'annonce qui suit dans Le Figaro Vin, là je me suis dit, les cousins de l'autre côté de la Grande mare ont perdu le nord. Entre autres.

Si vous venez nous voir, n'utilisez pas ces mots-là, les gens ne sauront pas de quoi vous parlez. Nous avons nos propres anglicismes. Mais nous tentons de nous en débarrasser, ce qui est un progrès.

Roger Gauthier, Le photographe venu du froid

••••••••••••••••••••••••••••

The French would love to speak English

Friends, this is a rant written specifically for the French, so for once I will not translate. I don't see how I could do it anyway! I'm trying to root out the numerous English words they use all the time without any reason. Wish me good luck. :-)

Roger Gauthier, The Photographer who came from the cold

2 commentaires:

  1. merci mon cher Roger de votre petit mot;
    pour la photo j'étais pas triste mais sérieuse et je me trouvais belle dessus ce matin là .

    je sais qu'à paris pour mettre les gens au parfum des créations tanpis le concept est en moi et le sourire me poursuit dans ma vie quotidienne alors

    on ose parfois que trop tard et moi le sourire c'est en moi pour moi et touts les jours et çà ricoche chez les autres aussi.


    bien le bonjour de moi chez vous
    à bient^to

    RépondreEffacer
  2. L'histoire des langues montre des évolutions similaires dans le temps. Mais le français est très accueillant, c'est un fait. Il a reçu à bras ouverts l'italien pendant quelques siècles, au point que, jusqu'au milieu du XXe siècle, on comptait plus de mots italiens « officiellement » entrés dans la langue que de mots anglais (« dessiner » viendrait de l'italien - qui l'eût dit ? - pas moi, en tout cas). C'est dans la dernière partie du XXe siècle que les choses ont changé, pour des raisons géopolitiques évidentes. Reste à voir combien de ces incursions s'établiront définitivement dans le paysage. J'ai certainement quelques doutes quant à la « personal economy » ;-))

    RépondreEffacer

Peu importe que vous soyez photographe ou non, expert ou non, je serai toujours heureux de lire vos commentaires ! :-)
•••••••••••••••••
I'm always happy to read your comments,whether you are a photographer or not, an expert or not! :-)